Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

ABB change de PDG et reporte son introduction en bourse

Göran Lindahl (à gauche) et Jörgen Centerman.

(Keystone)

Dès le 1er janvier 2001, Jörgen Centerman prendra la place de son compatriote suédois Göran Lindahl à la tête du groupe helvético-suédois. ABB a également reporté son introduction en bourse, prévue aux Etats-Unis avant la fin de l´année.

Annoncé mercredi, ce changement au sommet du groupe est surprenant. Le retrait de Göran Lindahl intervient en effet quatre ans seulement après son intronisation à la place du charismatique Percy Barnevik, Suédois lui aussi.

Ce dernier, actuel président du Conseil d'administration, estime que cette nouvelle rotation intervient à un moment clé. Le groupe entre dans une nouvelle phase de son développement.

Né il y a douze ans de la fusion entre le Suisse Brown Boveri et le Suédois Asea, le groupe est déjà pratiquement sorti de ses activités historiques. Cette évolution porte la griffe de Göran Lindahl, lequel a mené de main de fer, depuis 1997, la transformation d'ABB vers les technologies de l'information notamment.

Jörgen Centerman occupe pour l'heure la tête de ce qui est devenu la division-phare d'ABB: l'automation. Ce secteur est composé du pilotage de lignes de production et de la robotisation. ABB y tient un rôle majeur depuis le rachat en 1998 de la société néerlandaise Elsag Bailey.

En 1999, la création d'ABB Alstom Power avec le Français Alstom a peut-être constitué l'étape majeure du processus. Mais au printemps 2000, Alstom a repris la participation d'ABB pour devenir actionnaire unique.

Cette révolution a réduit de 37 000 le nombre des employés, faisant au passage fondre de près de moitié le chiffre d'affaires d'ABB Suisse. Au final, ABB nouveau a vu ses effectifs maigrir de 40 000 collaborateurs et son chiffre d'affaires fondre de 10 milliards de dollars.

Mercredi toujours, ABB a annoncé avoir réalisé un bénéfice net en hausse de 13 pour cent sur les neuf premiers mois de l'année, à 1,25 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires a en revanche reculé de 8 pour cent par rapport à la même période de 1999, à 15,983 milliards de dollars. Les entrées de commandes ont pour leur part progressé à 13 pour cent pour s'établir à 19,392 milliards.

Le groupe a par ailleurs annoncé qu'il reportait à 2001 son introduction en bourse sur les marchés américains en raison de la situation actuelle des marchés financiers qui sont «faibles et volatiles», en particulier les valeurs technologiques.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×