Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

ABB encore dans le rouge

La perte d'ABB au 3e trimestre est supérieure aux attentes.

(Keystone)

ABB reste dans les chiffres rouges au troisième trimestre 2003. La perte se monte cette fois à 279 millions de dollars, contre 148 millions à la même période de 2002.

Mais le chiffre d’affaires du groupe helvetico-suédois est en hausse et une augmentation de capital est prévue.

Malgré une perte nette de 279 millions de dollars au 3e trimestre, ABB affirme avoir franchi de nouvelles étapes sur le long chemin qui doit mener à son rétablissement.

Le groupe helvético-suédois améliore en effet ses résultats dans ses activités de base et s'apprête à renforcer son bilan avec l'appui des banques. Son chiffre d'affaires a augmenté de 7%. Il atteint 4,8 millions de dollars (6,3 millions de francs).

De plus, le déficit de 279 millions de dollars (369 millions de francs) enregistré au 3e trimestre s’explique, selon le groupe électrotechnique, par des pertes comptables (sans impact sur le cash pour l'essentiel) dans les activités en phase de désinvestissement.

Il a ainsi fallu procéder à un amortissement de 108 millions de dollars pour un projet de raffinerie en Inde. Au 3e trimestre 2002, ABB avait subi une perte nette de 148 millions de dollars, les activités non poursuivies ayant alors généré un trou deux fois et demi moins important que cette année.

La confiance de Jürgen Dormann

Jürgen Dormann, président de la direction et du conseil d'administration d’ABB, s'est montré très confiant lors de la conférence de presse téléphonique du groupe. L’entreprise est «au bout du tunnel», a-t-il souligné.

Il en veut pour preuve la nouvelle amélioration de la rentabilité opérationnelle et des entrées de commandes dans les deux divisions clés des techniques de l'automation et de l'énergie.

Une augmentation de capital

Jürgen Dormann et le chef des finances Peter Voser se sont également réjouis de l'appui donné par les banques au nouveau plan destiné à renforcer le bilan du groupe. ABB prévoit, sous réserve de l'accord des actionnaires le 20 novembre, une augmentation de capital de 2,5 milliards de dollars.

Un consortium bancaire a d'ores et déjà accepté de souscrire à l'émission de 960 millions d'actions, au prix de 3,40 francs l'unité (soit 50% de moins que le cours de clôture du 27 octobre).

En outre, le groupe a négocié avec ses bailleurs de fonds une facilité de crédit de 1 milliard de dollars, qu'il n'a pas l'intention de réclamer, mais qui doit lui donner une plus grande marge de manoeuvre financière.

Troisièmement, ABB émettra un emprunt d'un montant de 650 millions d'euros (1 milliard de francs) qui lui permettra de réajuster son calendrier de remboursement des dettes.

Ces dernières sont restées stables à 8,3 milliards de dollars, et le groupe prévoit de les comprimer à 7,3 milliards à fin 2003, et non à 6,5 milliards comme prévu initialement. A noter qu'ABB avait déjà émis un emprunt convertible d'un milliard de francs il y a deux mois.

Prochaine audience le 16 décembre

Le groupe annonce encore une percée dans ses efforts pour la vente de sa division pétrole, gaz et pétrochimie (OGP).

Il a effectivement signé un pré-contrat avec le consortium financier composé de Candover, JP Morgan Partners et 3i Group pour la cession d'une partie de ce secteur, soit le gros des activités «upstream» (production et exploration).

Le contrat définitif devrait été signé «le plus rapidement possible», pour un prix oscillant entre 925 et 975 millions de dollars. La date de conclusion dépendra du résultat d'un examen portant sur d'éventuelles nouvelles irrégularités dans le secteur concerné.

Enfin, le secteur «downstream» (transformation et raffinage) de la division ne fait pas partie de ce contrat de vente. Ce dernier comprend notamment la filiale Lummus, concernée par les plaintes sur l'amiante aux Etats-Unis. La prochaine audience devant le tribunal américain compétent est fixée au 16 décembre.

swissinfo avec les agences

Faits

Perte au 3e trimestre 2003 : 279 millions de dollars
Perte au 3e trimestre 2002 : 148 millions de dollars
ABB prévoit une augmentation de capital de 2,5 milliards de dollars.
ABB devrait réussir à réduire sa dette à 7,3 milliards de dollars à fin 2003.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.