Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le couple présidentiel américain a reçu un accueil fastueux à Ryad.

KEYSTONE/EPA SAUDI PRESS AGENCY/SAUDI PRESS AGENCY HANDOUT

(sda-ats)

Donald Trump a reçu un accueil chaleureux du roi Salmane à son arrivée samedi en Arabie saoudite. Les deux puissances alliées ont annoncé la signature de méga-contrats commerciaux dépassant 380 milliards de dollars, dont 110 pour des ventes d'armements à Ryad.

Outre les rencontres bilatérales, dont celle avec le roi Salmane, le président américain a consacré la première de ses deux journées à Ryad aux investissements avec l'annonce d'une série de contrats gigantesques. "C'était une journée formidable", a lancé le Républicain. "Des centaines de milliards de dollars d'investissements aux Etats-Unis et des emplois, des emplois, des emplois".

L'agence officielle saoudienne SPA a fait état de 34 accords dans des domaines aussi divers que la défense, le pétrole et le transport aérien. "La valeur des investissements dépasse les 380 milliards de dollars", a déclaré le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue américain Rex Tillerson.

Contrer la menace iranienne

Le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a pour sa part évoqué des contrats militaires d'une valeur de près de 110 milliards de dollars. Il les a présentés comme "l'accord d'armements le plus important de l'histoire des Etats-Unis".

Ils ont pour but de "soutenir la sécurité à long terme de l'Arabie saoudite et de l'ensemble de la région du Golfe face à la mauvaise influence iranienne et aux menaces liées à l'Iran qui existent aux frontières de l'Arabie saoudite", a dit M. Tillerson.

Le roi Salmane a accueilli en personne M. Trump, accompagné de son épouse Melania, sur le tapis rouge déroulé au pied d'Air Force One qui a atterri peu avant 10h00 (08h00 suisses) dans la capitale saoudienne.

Le roi Salmane a serré la main à M. Trump, ainsi qu'à son épouse qui était habillée sobrement, avec les cheveux au vent, contrairement aux Saoudiennes qui sont obligées de se couvrir la tête en public. Les deux hommes ont paru très à l'aise. Au palais royal d'Al-Yamama, le roi a décoré M. Trump de la médaille roi Abdelaziz, la plus haute distinction civile.

Contraste avec Obama

Ryad était pavoisée de drapeaux saoudiens et américains. Les rues, quasiment désertes, étaient également ornées de photos montrant le roi et M. Trump avec un slogan "Ensemble, nous triomphons".

L'accueil a été dans l'ensemble beaucoup plus chaleureux que celui réservé l'an dernier à Barack Obama. L'ambiance s'était révélée en effet plutôt glaciale, l'ancien président ayant été critiqué pour avoir amorcé un début de rapprochement avec l'Iran.

Dimanche, le président américain prononcera à Ryad devant une cinquantaine de dirigeants de pays musulmans un discours soulignant ses "espoirs" pour une "vision pacifique" de l'islam.

ATS