Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Adolf Ogi prend congé de la direction du sport suisse

La marche en montagne fait aussi partie des activités sportives de "Dolfi".

(Keystone)

Adolf Ogi a fait ses adieux au monde sportif jeudi à Macolin. Le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) en a profité pour dresser le bilan de ses trois ans à la tête du sport suisse.

Adolf Ogi a assumé la responsabilité du ministère des sports à partir du 1er janvier 1998. Dix jours seulement après son intronisation, il était l'un des protagonistes de la candidature de Sepp Blatter à la présidence de la FIFA.

Comme le premier, son dernier geste aura été pour le football. Dimanche, il s'est rendu à Vienne pour défendre l'idée d'une organisation conjointe avec l'Autriche de l'Euro 2008.

Le concept de la politique sportive retenue par le Conseil fédéral et la réussite du programme de la CISIN (Conception des installations sportives d'importance nationale) sont à porter à son crédit. «Mais j'ai, surtout, le sentiment que le sport revêt de plus en plus d'importance dans notre pays. Les bonnes impulsions ont été données», a déclaré le président de la Confédération.

Adolf Ogi a confirmé qu'il n'allait pas tourner le dos au mouvement sportif. D'ici à trois mois, le président d'honneur de l'Association Olympique Suisse détaillera enfin les actions qu'il entend dorénavant conduire dans le monde du sport.

Par ailleurs, Adolf Ogi, qui quittera le gouvernement à la fin de l'année, a parlé des qualités sportives de ses collègues du gouvernement, non sans humour, lors de la «2ème Landsgemeinde du Sport».

C'est ainsi que «Kaspar fait du vélo et, qui plus est, roule un Villiger. Joseph fait du jogging et des appuis faciaux et Ruth, la benjamine, skie et fait de la plongée. L'autre Ruth et Pascal font des marches forcées, à la limite entre la marche et la course». Adolf Ogi a aussi observé que «Pascal frôle toujours la limite».

Parlant de lui-même, il a rappelé que «Dolfi fait du jogging, des courses de fond et du golf». Et puis Moritz, «qui est si souple et élancé... C'est impossible qu'il ne fasse pas de sport. Mais personne ne l'a encore vu à l'œuvre».

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×