Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Aide à la cohésion pour la Bulgarie et la Roumanie



Photo de famille pour une signature à 257 millions.

Photo de famille pour une signature à 257 millions.

(Keystone)

Les premiers projets financés par la Suisse pour atténuer les disparités économiques et sociales en Roumanie et en Bulgarie devraient être lancés à la fin de l'année. La présidente de la Confédération Doris Leuthard a signé les accords-cadre bilatéraux sur la contribution helvétique à l'élargissement de l'UE.

La cérémonie a réuni mardi à Berne le ministre bulgare de la gestion des fonds européens Tomislav Donchev, le ministre roumain des Affaires étrangères Teodor Baconschi et la ministre suisse des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey.

La signature permet d'engager la mise en oeuvre de la contribution à l'élargissement de l'Union européenne (UE) destinée aux deux derniers membres. D'après les accords, la Roumanie devrait bénéficier de 181 millions de francs et la Bulgarie de 76 millions. La Suisse échelonnera les versements jusqu'en 2019.

Les accords-cadres bilatéraux fixent les principes de la collaboration et définissent les procédures et les domaines concrets. La Suisse s'engage dans les domaines dans lesquels le retard est le plus criant lorsqu'elle dispose d'une offre compétitive.

Ces domaines sont par exemple la sécurité et les réformes, le soutien de la société civile, l'intégration des minorités, l'environnement et les infrastructures, la promotion du secteur privé, la recherche et la formation ainsi que le soutien des partenariats institutionnels.

La Suisse contribue depuis 2007 à raison d'un milliard de francs à réduire les inégalités dans l'Europe élargie. Son aide concerne les dix pays ayant adhéré à l'UE en 2004: Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Hongrie, Chypre et Malte.

Les 257 millions alloués à la Roumanie et la Bulgarie s'ajoutent au milliard dit de cohésion. Ils ont été entérinés par le Parlement suisse en décembre dernier.

L’UE a introduit sa politique de cohésion en 1986, dans le but de limiter l’écart entre pays riches et pauvres. Elle y a consacré 500 milliards d’euros de 1988 à 2004.

Dans le cadre de l’élargissement de l’UE, dix nouveaux pays, pour la plupart d’Europe centrale, ont rejoint l’Union. Depuis lors, la plus grande partie du fonds de cohésion est allée aux nouveaux Etats membres, ainsi qu’à la Roumanie depuis2007.

A la suite du «oui» du peuple suisse en novembre 2006, la Suisse participe au processus en soutenant des projets concrets qu’elle choisit elle-même.

De 1990 à 2006, la Suisse a consacré 3,45 milliards de francs à la transition des pays de l’Est et, de 2007 à 2011, 0,73 milliard supplémentaire pour des pays non-membres de l’UE.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×