Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Air’04 «victime» de son succès

Un spectacle aussi coloré.

(RTS)

Le plus grand meeting aérien militaire jamais organisé dans les cieux suisses a attiré plus de monde que prévu ce week-end à Payerne.

Près de 275’000 personnes ont fait le déplacement du canton de Vaud pour assister aux ballets aériens au-dessus de la base militaire.

Bouchons sur l’autoroute, accès aux parkings impossibles, trains bondés, navette prises d’assaut… les dysfonctionnements constatés samedi dans la Broye vaudoise ont pu être réglés pour la journée de dimanche.

Reste que les spectateurs venus en nombre ont dû faire preuve de patience pour admirer les meilleures escadrilles d'Europe, les mécaniques les plus modernes et autres appareils de collection; soit au total 186 avions et hélicoptères.

Car si une affluence exceptionnelle était bien préprogrammée (pas moins de 85’000 billets d'entrée pour familles avaient été acquis en pré-vente) les organisateurs ne s’attendaient pas cette affluence record.

Ces derniers estiment à plus de 120’000 les amateurs de ballets aériens présents le dimanche, alors qu'on en dénombrait environ 140’000 le jour précédent et 15'000 déjà à la répétition générale de vendredi.

«Environ 275’000 personnes ont suivi les évolutions des aéronefs», a confirmé Jürg Nussbaum, porte-parole des Forces aériennes.

Triple commémorations

Il faut dire que le premier meeting aérien de cette importance en Suisse depuis celui de Buochs (NW) en 1994, «Air 04» revendiquait, en plus, un caractère commémoratif.

Trois anniversaires y étaient en effet célébrés: les 90 ans d'existence de l'armée de l'air helvétique, les 40 ans de la Patrouille suisse et les 15 ans du PC-7 Team patrouille suisse naviguant sur des Pilatus.

A noter que le moment fort du week-end a été la prestation de la «patrouille des patrouilles», composée de cinq escadrilles militaires totalisant 41 engins.

Après la Patrouille suisse composée de six F-5 "Tiger" et les Red
Arrows de la Royal Air Force britannique, cette dernière avait clos la journée de samedi en beauté.

Dimanche, les Espagnols de la Patrulla Aguila, le Team 60 en provenance de Suède ainsi que les fameux Frecce Tricolori italiens n'ont pas manqué à l'appel. Une équipe civile, le Breitling Jet Team, était également de la partie.

Successeurs potentiels du «Tiger»

Les curieux et les spécialistes ont tout le loisir d'admirer les prouesses des mécaniques convoitées pour remplacer d'ici 2010 les avions de chasse «Tiger» à croix blanche. Les forces aériennes helvétiques utilisent ce dernier depuis 1979.

Pour le remplacer, le Département fédéral de la défense (DDPS) pourra opter pour l'un des chasseurs présentés à Payerne, à savoir le Rafale français, le Gripen suédois, le F/A-18 américain ou enfin l'Eurofighter, d'ores et déjà élu par six pays européens.

Interrogé par «Le Matin dimanche», le ministre suisse de la défense (DDPS), a affirmé soutenir ses militaires et l'achat de 33 nouveaux jets militaires.

Samuel Schmid a également expliqué qu'un nombre de 200 pilotes professionnels ne lui semble pas excessif puisque trois ou quatre pilotes sont nécessaires par avion.

Le conseiller fédéral a finalement jugé non-exagéré le salaire de ses pilotes, qui peut aller jusqu'à 210’000 francs par année, car «ils prennent des risques et méritent donc davantage que les fonctionnaires».

swissinfo et les agences

Faits

Le meeting en chiffres :

3,9 millions de francs de budget
186 avions et hélicoptères
Des pilotes venus de 17 pays
275'000 spectateurs

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.