Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Alerte à la dioxine dans un additif alimentaire

Très courant dans l'industrie alimentaire, l'additif en question est extrait de la graine de guar.

(Keystone)

Sans le savoir, une entreprise suisse a exporté un épaississant alimentaire contenant des traces de dioxine. La société demande à ses clients de lui retourner le produit.

La présence de dioxine a été décelée par hasard lors d'un contrôle de qualité. En tout, ce sont plusieurs tonnes de cet épaississant contaminé qui ont été mises en circulation dans le monde entier.

Lundi, Bruno Jud, directeur de la société thurgovienne Unipektin, a confirmé l'information parue le matin même dans le quotidien zurichois 'Tages-Anzeiger'. La contamination a été constatée par un client allemand lors d'un contrôle de qualité le 13 juillet dernier.

La dioxine est un résidu toxique de combustion et de diverses réactions chimiques, produite essentiellement par l'industrie et les moteurs à explosion, mais également par les feux de fois ou la combustion du tabac.

Très faibles quantités

Selon le chimiste cantonal thurgovien Christoph Spinner, la quantité de dioxine que l'on peut trouver dans les produits qui contiennent cet épaississant reste très faible et ne devrait pas mettre gravement en danger la santé des consommateurs. Le chimiste a néanmoins ordonné la saisie du produit.

Mais même faible, la teneur en dioxine constatée dans l'additif est bien supérieure à la norme européenne. Le 25 juillet, la Commission européenne a publié une mise en garde alimentaire.

Unipektin a de son côté rappelé les stocks de cet épaississant, mais l'entreprise ne sait pas encore combien de tonnes doivent lui être retournées.

Migros retire trois produits

En Suisse, le grand distributeur Migros a immédiatement réagi en retirant de ses rayons trois produits qui contiennent cet additif contaminé.

Il s'agit des préparations pour crèmes dessert de marque 'Creme Quick' à la vanille et au chocolat, ainsi que de la mousse à la framboise du même assortiment.

Même si le chimiste cantonal de Zurich ne l'a pas exigé, Migros demande à ceux de ses clients qui ont déjà fait l'acquisition de l'un de ces produits de le rapporter au magasin, où leur achat leur sera remboursé.

La dioxine viendrait d'Inde

L'entreprise thurgovienne a fabriqué l'additif contaminé à partir de gomme de guar, une farine très couramment utilisée, principalement dans l'industrie alimentaire.

En l'occurrence, celle-ci avait été produite en Inde par India Glycol Limited. Unipektin suppose qu'un fongicide contenant de la dioxine a été utilisé dans la chaîne de production de cette farine.

La société suisse ne teste habituellement pas cette farine car elle ne fait pas partie des produits considérés comme à risques.

swissinfo et les agences

La gomme de guar

Cet additif, principalement alimentaire, est extrait de la graine du guar, une légumineuse connue des botanistes sous le nom de Cyamopsis tetragonoloba.

Bon marché et disponible en grandes quantités, la gomme de guar est utilisée comme épaississant et comme stabilisant dans les aliments grâce à sa texture uniforme et à sa faculté de former des gels.

Elle entre dans la composition de nombreuses sauces, crèmes glacées, sorbets, produits de boulangerie et de pâtisserie, mais également peintures ou gels cosmétiques.

Fin de l'infobox


Liens

×