Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Alerte aux montres radioactives

Le port de la fameuse montre double les risques de cancer.

(Keystone Archive)

La Suisse renforce les contrôles sur les importations de montres du sud-est asiatique après la découverte en France de montres radioactives. Chargées de cobalt 60, celles-ci ont été retirées de la vente par le distributeur Carrefour.

«Nous avons été informés par nos homologues français à la mi-novembre», a indiqué dimanche Georges Piller, de la division radioprotection à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), confirmant une information de «dimanche.ch».

Les montres rappelées, montées en Asie du sud-est, représentent un lot de 4500 pièces d'un modèle chrono masculin de la marque Trophy. Environ un tiers d'entre elles a été vendu et l'OFSP n'exclut pas des achats par des Suisses auprès de Carrefour. Sur les montres testées, la moitié se sont révélées irradiées.

Le port de cette montre n'est pas sans risque pour la santé. Elle double les risques de cancer, car elle ajoute une dose d'égale valeur au rayonnement radioactif naturel déjà subi par chaque individu. Mais le physicien de l'OFSP s'empresse de tempérer: «On double un risque qui est petit».

Les douanes suisses ont été averties. Elles ont renforcé les contrôles sur les montres et les bracelets importés d'Asie. Les douaniers sont munis d'appareils permettant de mesurer la radioactivité.

Certaines pièces des montres incriminées, notamment les barrettes, auraient été fabriquées à partir d'acier contaminé. Ce dernier proviendrait de centrales nucléaires car seul le rayonnement par des neutrons permet de produire du cobalt 60, selon M. Piller.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×