Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Alinghi a voulu séduire avant...Valence

Les visiteurs se sont pressés pour admirer le ponit du bateau d'Alinghi, SUI-75, ici à Genève.

(Keystone)

Durant une semaine, Alinghi a sillonné la Suisse pour s'offrir en spectacle à ses fans. Une opération marketing rondement menée avant les compétitions de Valence.

Cet hiver, l'équipe sportive ira s'entraîner dans l'hémisphère sud. Avant d'aller défendre son titre contre l'équipage qui aura remporté la Coupe Louis Vuitton, début 2007.

«La coque d'Alinghi est comme un sandwich, sauf qu'on remplace le pain avec du carbone et le jambon par une sorte de carton en forme de nid d'abeille.»

En fait de sandwich, les enfants assis en rond autour de Dominique Habegger, ne perdent pas une miette de ses propos. Le pédagogue de l'équipe Alinghi leur explique le b.a.-ba du bateau vainqueur de l'America's Cup.

Il se dit «impressionné par l'intérêt que les enfants portent aux questions high tech.» Autour de cette école de l'America's Cup, les visiteurs admirent le pont du Class America SUI 75, guidé par les commentaires hauts en couleur du grinder français Christian «Kiki» Karcher.

En tout, ils auront été «70'000 visiteurs» à se presser, du 20 août au 17 septembre dernier, dans la zone d'animation itinérante du «SUI 06 Alinghi Roadshow».

A l'heure du bilan, le patron d'Alinghi Ernesto Bertarelli se disait très heureux de sa grande opération séduction.

«Nous tirons un excellent bilan, expliquait-il dimanche soir. Même si, sportivement, ça nous met encore un peu plus la pression pour la défense de la Coupe en 2007, je suis très content de voir l'engouement des Suisses pour ce projet.»

Lausanne, Berne, Zürich et Genève

Les villes de Lausanne, Berne, Zürich et Genève ont accueilli à tour de rôle le voilier et son cortège d'activités. Un bassin avec des voiliers télécommandés, des jeux de winchers et des expositions photos accompagnait la tournée triomphale du SUI 75.

A Lausanne, le préau de l'EPFL a servi à mettre en valeur les aspects techniques du projet. La Waisenhausplatz de Berne a permis aux «10'000 visiteurs» de rencontrer le directeur sportif et barreur Jochen Shuemann.

De Rolf Knie au chanteur autrichien Udo Jürgens en passant par le graffiteur DARE, les «25'000 visiteurs» de la Sechseläutenplatz zurichoise ont pu laisser une trace sur la grand voile qu'Alinghi avait mise à disposition pour l'occasion.

Enfin, malgré une météo maussade et un lieu d'accueil excentré au Port Noir, Genève a vu «35'000» badauds passer dans la zone interactive.

Un grand nombre de membres du sailing team, dont les trois barreurs Peter Holmberg, Jochen Shuemann et Ed Baird étaient présents sur place, pour le plus grand plaisir des enfants qui se sont fait dédicacé un nombre considérable de casquettes et d'affiches.

Des décisions importantes

Outre la rencontre avec le public, les têtes pensantes d'Alinghi ont profité du dernier week-end genevois pour annoncer des décisions importantes. A commencer peut-être par le programme d'entraînement de l'hiver 2006-2007.

Les vents capricieux de l'hiver valencien ne permettent pas de s'entraîner tous les jours. L'équipe suisse a donc choisi de déménager du mois d'octobre à fin février dans l'hémisphère sud.

Rappelons que les challengers Emirates Team New Zealand et Oracle BMW Racing en font de même dans la région d'Auckland.

«Nous, nous avons choisi Dubaï après avoir étudié diverses options partout dans le monde. Nous voulions un endroit dont les conditions de navigation soit comparables à celles de Valence au mois de juin», a expliqué le Néozélandais Brad Butterworth, skipper d'Alinghi.

La moitié des 132 membres de l'équipe emménagera donc à Dubaï. Elle y retrouvera deux des trois Class America, transporté par cargo et des vents thermiques que le Dubaï International Marine Club garanti «réguliers et d'une force variant entre 8 et 14 nœuds».

Un nouveau supporter officiel

L'autre partenariat annoncé à Genève, est celui de l'entrée de Gatewest Switzerland-Geneva Business Region dans le giron très prisé des supporters officiels d'Alinghi.

Représentés sur place par des membres des gouvernements genevois et vaudois Pierre-François Unger et Jacqueline Maurer-Mayor, les cantons romands ainsi que le canton de Berne entendent ainsi donner «une visibilité mondiale» à leur promotion économique.

Si Pierre-François Unger a salué «l'excellence en affaire et la qualité de vie de l'ouest suisse», Jacqueline Maurer-Mayor a résumé les qualités intrinsèques de la région en matière «de formation et de technologie».

Désormais associés à l'image d'Alinghi jusqu'au Match 2007, Gatewest Switzerland entend bien profiter du «formidable vecteur d'une région, de sa culture et de ses valeurs» que représente le bateau suisse.

swissinfo, Pierre-Antoine Preti / Skippers magazine

La Coupe de l'America

Née en 1851, 45 ans avant les premiers jeux olympiques de l'ère moderne (1896), l'America's Cup est le plus vieux trophée sportif encore en activité.

Gagnée en 2003, par le Team Alinghi d'Ernesto Bertarelli, battant pavillon de la Société Nautique de Genève, l'aiguière d'argent est revenue en Europe pour la première fois depuis qu'elle quitta l'Angleterre, il y a 152 ans de cela.

L'America's Cup se court en match racing. Cette discipline vélique confronte deux bateaux l'un à l'autre. Le marquage de l'adversaire est primordial pour l'emporter.

L'America's Cup Match aura lieu du 23 juin au 7 juillet 2007. Elle opposera le Defender Alinghi au champion des 11 challengers engagés. Le premier qui gagnera cinq régates deviendra le prochain Defender de l'America's Cup.

La Coupe Louis Vuitton aura lieu du 18 avril au 12 juin 2007. Elle départagera les challengers. Seul le meilleur d'entre eux aura le droit de défier Alinghi.

Les Actes Louis Vuitton sont une nouveauté dans l'histoire de la Cup. Au nombre de 13, ils permettent un championnat annuel et intermédiaire au Match. Le résultat final de ce championnat sur trois ans favorisera l'entrée des meilleurs challengers dans la Louis Vuitton Cup.

Fin de l'infobox


Liens

×