Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Alinghi régate... sur la planche à dessin

Les ordinateurs jouent un grand rôle dans la fabrication des bateaux (Alinghi).

L'équipage suisse, qui détient l'America's Cup, construit son deuxième voilier pour défendre son titre avec succès.

A partir de la mi-août, la Cup et ses skippers viendront faire un petit tour en Suisse.

«L'America's Cup se gagne cette année, sur la planche à dessin», déclarait Grant Simmer, en début d'année. C'est par cette phrase laconique que le co-directeur général d'Alinghi résume la situation du deuxième semestre de l'année 2006.

Les Class America, voiliers de la Cup, sont actuellement en phase de construction et d'optimisation. On ne les verra pas régater avant le mois d'avril 2007.

Chacune des 12 équipes a le droit de construire deux voiliers pendant la campagne de quatre ans qui mène à la Cup. La construction dure 6 mois. Elle est généralement suivie d'une période d'optimisation de deux mois. Avec un tel délai, les concurrents qui en ont les moyens ont lancé la construction de leur deuxième bateau cet été.

Le secret est de rigueur

Depuis ce printemps, les nouveaux Class America sont arrivé au compte-gouttes en Espagne. Au Port America's Cup de Valence, le secret et la discrétion sont désormais de rigueur.

Cachées par des grandes bâches, les jupes, les coques se protègent des regards indiscrets. Une fois sorties du port, les quilles restent jalousement surveillées par les bateaux de sécurité.

Les nouveaux bateaux sont le fruit de deux années de recherche de Design Teams. Cette année, c'est l'excellence des architectes et des constructeurs qui fera la différence.

Une année technologique

Pour peu spectaculaire qu'elle soit, l'année 2006 est «cruciale d'un point de vue sportif et technologique». Voilà les mots du milliardaire genevois Ernesto Bertarelli, patron d'Alinghi. L'équipe suisse dispose déjà d'un nouveau bateau: le SUI 91 est sorti en mai dernier du chantier Decision de Vevey.

Mais on ne l'a pas encore vu régater. Le skipper Brad Butterworth a choisi de ne pas le faire naviguer dans l'Acte 12, les régates préliminaires de la fin du mois de juin. «En utilisant le SUI 91, nous aurions donné plus d'informations à nos adversaires que nous n'en aurions reçu», explique Grant Simmer.

Deux équipes équivalentes

L'autre défi d'Alinghi est de créer deux équipes de force équivalente. L'année prochaine, le Defender sera obligé de s'entraîner seul pendant que les challengers se chercheront un champion.

Pour pallier ce manque de compétition, l'équipe engage à tour de bras. Elle constitue deux équipages au plus haut niveau. Cette nouvelle politique doit permettre de s'entraîner «au plus proche de la situation réelle».

Cet hiver, les dirigeants envisagent même de se déplacer dans l'hémisphère sud, afin de profiter de l'été austral. Les conditions météo y sont plus propices à l'entraînement que l'hiver espagnol.

La Cup fait un tour en Suisse

Autant dire que les fans de voile ne verront plus régater les Class America avant le dernier Acte 13, au mois d'avril 2007. Ils se consoleront dès la mi-août. Car c'est la Cup et ses principaux acteurs qui vont venir en Suisse.

Tout commence le 15 août, à Saint-Moritz. Le Saint-Moritz Match Race est une des étapes les plus prisées du championnat du monde de match racing. Les meilleurs skippers seront là.

L'organisateur Christian Scherrer annonce la présence des trois barreurs d'Alinghi (Ed Baird, Peter Holmberg, Jochen Shuemann). Peter Gilmour, numéro 1 et champion du monde de match race, sera aussi là. Le Genevois Arnaud Psarofaghis, champion suisse de match racing 2005, et son dauphin, Eric Monnin, défendront les couleurs suisses.

Une finale suisse et un roadshow

Pour les régatiers suisses, la finale de l'UBS Alinghi Swiss Tour aura lieu du 16 au 17 septembre. Le «Swiss Tour» est le championnat suisse de match racing. Il se dispute en cinq manches et une finale. Cette dernière aura lieu à la Société Nautique de Genève.

En même temps, à 60 kilomètres de là, le Grand Prix Beau-Rivage Palace de Lausanne accueille les Decision 35 au large d'Ouchy. Chaque année les catamarans des «Seigneurs du Léman» accueillent des stars à leur bord. Cette année, c'est les skippers de l'America's Cup qui sont invités.

Les allergiques à l'eau auront encore une possibilité terrestre d'approcher les marins. Alinghi fait son roadshow en Suisse dès la fin du mois d'août. Le Defender de l'America's Cup sera les 30 et 31 août à Lausanne, les 4 et 5 septembre à Bern (Waisenhausplatz) et les 7 et 9 septembre à Zurich (Sechselautenplatz).

Cerise sur le gâteau, le roadshow d'Alinghi croisera la tournée européenne de la 32e America's Cup à Genève, du 13 au 17 septembre. L'aiguière d'argent a tourné en Europe dans «le but de faire rayonner les valeurs qui ont forgé la légende de l'America's Cup», nous dit AC Management, l'organisateur de la 32ème America's Cup de 2007. Diverses attractions sont prévues.

swissinfo, Pierre-Antoine Preti/Skippers magazine

En bref

- Née en 1851, 45 ans avant les premiers jeux olympiques de l'ère moderne (1896), l'America's Cup est le plus vieux trophée sportif encore en activité.

- Gagnée en 2003, par le Team Alinghi d'Ernesto Bertarelli, battant pavillon de la Société Nautique de Genève, l'aiguière d'argent est revenue en Europe pour la première fois depuis qu'elle quitta l'Angleterre, il y a 152 ans de cela.

- L'America's Cup se court en match racing. Cette discipline vélique confronte deux bateaux l'un à l'autre. Le marquage de l'adversaire est primordial pour l'emporter.

- L'America's Cup Match aura lieu du 23 juin au 7 juillet 2007. Elle opposera le Defender Alinghi au champion des 11 challengers engagés. Le premier qui gagnera cinq régates deviendra le prochain Defender de l'America's Cup.

- La Coupe Louis Vuitton aura lieu du 18 avril au 12 juin 2007. Elle départagera les challengers. Seul le meilleur d'entre eux aura le droit de défier Alinghi.

- Les Actes Louis Vuitton sont une nouveauté dans l'histoire de la Cup. Au nombre de 13, ils permettent un championnat annuel et intermédiaire au Match. Le résultat final de ce championnat sur trois ans favorisera l'entrée des meilleurs challengers dans la Louis Vuitton Cup.

Fin de l'infobox


Liens

×