Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Alinghi revient à deux victoires partout

Alinghi a toujours été devant son adversaire durant cette 3e régate.

(Keystone)

Le défi suisse a remporté mercredi la 4e régate de la Coupe de l'America à Valence face à Emirates Team New Zealand et s'offre ainsi un bon bol d'optimisme.

Alinghi a mené la course de bout en bout mais la compétition reste extraordinairement serrée entre les deux équipages.

Alors que les trois derniers matches de la Coupe de l'America s'étaient conclus sur un score identique de 5 à 0, il s'agit de l'édition la plus serrée, par les écarts à l'arrivée et par le score depuis 1983. Cette année-là, Australia II, qui mettait ainsi un terme à la domination américaine, avait battu Liberty 4 à 3 après avoir été mené 3 à 1.

Alinghi qui s'était incliné la veille dans des conditions de vent très instables, a réalisé mercredi un sans faute pour mener de bout en bout et s'imposer de 30 secondes, sous les yeux du couple hollywoodien Michael Douglas-Catherine Zeta Jones et de l'actrice italienne Ornella Muti.

«Cela a été très dur aujourd'hui mais nous sommes extrêmement heureux d'avoir égalisé», a réagi Ernesto Bertarelli, le patron et membre de la cellule arrière d'Alinghi.

Aptitude naturelle au match-racing

«Nous avons gagné grâce à notre aptitude naturelle au match-racing, a-t-il ajouté, faisant référence aux conditions très imprévisibles qui régnaient la veille. Il y avait quand même encore du clapot et des bascules de vent jusqu'à 20 degrés.»

Par 9 à 11 nœuds de brise de nord-est, après un «dial-up» (pré-départ) très classique où les bateaux presque à l'arrêt se sont jaugés et contrôlés, SUI 100 partait très légèrement en tête.

Ed Baird, côté suisse et Dean Barker à la barre de NZL 92 tiraient un long bord parallèle en direction de la première marque. Profitant d'une légère avance qui culminait à 60 mètres, SUI 100, remontant mieux au vent sur une route plus directe, virait la marque en tête de 20 secondes.

Lâchés mardi par un vent traître, les hommes de Ernesto Bertarelli contrôlaient cette fois parfaitement leur adversaire au portant comme au près.

«S'il y avait eu une opportunité, on l'aurait saisie, mais aucune ne s'est présentée», a commenté Terry Hutchinson, le tacticien américain de NZL 92.

Bataille d'empannages

«On a vu sur les dernières régates qu'il y a très peu de différences entre les deux bateaux. Mais aujourd'hui on est tous d'accord pour dire qu'Alinghi a très bien navigué», a ajouté le barreur néo-zélandais Dean Barker.

Sur le dernier bord au portant, dans un vent mollissant, le stratège kiwi dans le mât communiquait avec Hutchinson pour exploiter la moindre bascule. Mais dans cette bataille d'empannages (12 pour les Kiwis, 11 pour les Suisses), Alinghi contrôlait parfaitement son adversaire et filait au bout de 1 heure 38 minutes de régate vers une 2e victoire qui maintient tout son suspense à cette 32e Coupe de l'America.

«Demain nous allons revoir les images du jour et analyser nos réponses aux différentes situations», a ajouté Hutchinson.

Team New Zealand a déposé une protestation contre Alinghi qui après l'arrivée a envoyé un homme en tête de mât pour aider à affaler la grand voile, une manœuvre interdite par le comité de course qui invoque le danger qu'elle peut représenter en cas de fort vent. La protestation devrait être examinée jeudi par le jury.

swissinfo et les agences

Faits

La 32e Coupe de l'America se dispute du 23 juin au 7 juillet.
Neuf régates sont prévues entre les équipes suisse et néo-zélandaise.
La cinquième confrontation aura lieu le vendredi 29 juin.
L'équipe qui remportera cinq régates aura gagné la coupe.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×