Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

AMJ comme «Art Mobile Jazz»

Changement d’eau pour l’AMJ.

(amjf.ch)

Les visiteurs d’Expo.02 se souviennent de l’Arteplage mobile du Jura, qui sillonnait les «Trois lacs». Emigré sur le Léman, il devient l’«Art Mobile Jazz».

Présentée jeudi à la presse, cette ancienne barge, devenue scène flottante, est désormais l’un des rares vestiges de l’exposition nationale.

Le 20 octobre 2002 mourait Expo.02. En novembre de la même année, ses restes étaient bradés lors d’une mémorable vente aux enchères à Bienne. On y vendait de tout. Des ordinateurs, des bureaux, des machines diverses, des décors, des hangars, et même un bateau: l’AMJ.

«AMJ» pour «Arteplage mobile du Jura», soit le 4e site de la manifestation, voguant entre les arteplages de Neuchâtel, Yverdon, et Morat.

Dans le Palais des Congrès biennois, une main se leva pour acquérir l’ancienne barge à gravier devenue haut-lieu culturel, puis objet à vendre. La main de Claude Nobs, fondateur et patron du Jazz Festival de Montreux.

Transformations

Au printemps 2003, le bateau était démonté, transporté et remonté sur le Lac Léman. C’est en juillet de la même année que la barge fait sa première apparition sur les eaux lémaniques. Puis l’AMJ subit une année de transformations et de travaux divers.

Montant global pour l’achat, le transport et les travaux de réfection: 900'000 francs. Rien à redire, Claude Nobs avait fait une bonne affaire ce fameux jour de novembre 2002…

Cette période est également nécessaire pour l’obtention des homologations de navigation et la négociation d’accords avec la Compagnie Générale de Navigation (CGN) pour l’amarrage à leurs pontons.

Mai 2004 voit la création de la Fondation AMJ, qui est désormais l’unique propriétaire de la barge. Une fondation ancrée dans la région à travers les représentants de plusieurs institutions: l’Institut hôtelier César Ritz (Hervé Fournier, président de l’AMJF), Port-Valais, le Jazz Festival de Montreux. Et Claude Nobs, à titre privé.

Scène flottante

Transformée, équipée, la barge est désormais prête à voguer du Bouveret – son port d’attache - à Genève en passant par Vevey ou Evian. Destinée aussi bien à des événements privés qu’à une programmation culturelle publique, ses propriétaires ont de grandes ambitions pour elle.

Par exemple une participation aux manifestations culturelles de la région, qui n’en manque pas: Festival du FAR à Nyon, Festival du Rire de Morges, Festival de Jazz de Montreux, Festival de Jazz de Genève etc.

L’AMJ vise également à devenir une sorte d’extension pour les différentes écoles et conservatoires des cantons de Genève, Vaud et Valais comme le Conservatoire de Musique de Genève, le Conservatoire de Lausanne, l’Ecole de Jazz et de Musique Actuelle de Lausanne (EJMA) et quelques autres.

Et puis la barge ex-jurassienne devrait offrir également sa propre programmation. Ainsi, ces trois mois à venir, de la chanson et de l’humour made in CH est au programme.

«Mais la barge ouvrira ses portes à bien d’autres disciplines artistiques et prévoit également une programmation d’envergure internationale», nous dit-on. Montreux étant à quelques nœuds du Bouveret, on le croit volontiers.

Expo.02 s’était fixée dans le «Pays des Trois-Lacs». Il est étonnant de constater que ses quelques vestiges survivent aujourd’hui sur l’arc lémanique: l’AMJ au Bouveret, le ‘Palais de l’Equilibre’, actuellement en reconstruction, à Genève, et le «Théâtre des Roseaux» à Lausanne…

swissinfo, Bernard Léchot

En bref

La programmation de l'AMJ ces prochains mois:

Thierry Romanens (24.9)
Les Peutch (8.10)
Frédéric Recrosio (15.10)
Pascal Rinaldi (29.10)
Jeremie Kisling (12.11)
Karim Slama (19.11)

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.