Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Appel au sang neuf pour les cellules souches

Donner son sang pour des cellules souches exige guère plus que le don de sang traditionnel.

(Keystone)

La Fondation cellules souches du sang lance lundi dans 25 villes une campagne nationale pour recruter 5000 nouveaux donneurs. En ligne de mire, une maladie comme la leucémie.

La fondation a en effet besoin de sang neuf, beaucoup de donneurs actuels devenant trop âgés.

«Nous prévoyons de perdre beaucoup de donneurs ces prochaines années du fait de la courbe des âges. Ils doivent en effet se retirer dès 55 ans», explique à swissinfo Rudolf Schwabe, responsable de la Fondation.

«Dans le passé, maintenir un registre de quelque 20'000 donneurs en Suisse n'a pas posé de problèmes. Mais il nous paraît nécessaire d'en trouver quelques milliers supplémentaires pour être certains d'en avoir assez à l'avenir.»

Le registre national suisse est intégré à un réseau mondial qui dispose de plus de 11 millions de donneurs de cellules souches du sang. Insuffisant toutefois, selon Rudolf Schwabe, pour garantir que chaque patient nécessitant une greffe puisse en bénéficier.

Il faut dire que chaque année, en Suisse uniquement, plus de 200 personnes - enfants comme adultes – sont atteints de leucémies ou de maladies de la moelle.

Pour beaucoup de ces patients, être transplanté avec des cellules souches de sang saines est le seul espoir de guérison.

«Contrairement aux transplantations d'organes, il n'y a pas de liste d'attente, précise Rudolf Schwabe. Pour 60 à 70% des patients, nous n'avons absolument aucune difficulté à trouver un donneur. Mais pour les autres, il reste très difficile de trouver des donneurs compatibles.»

«Avoir tel ou tel type de sang est une affaire de chance. Mais plus nous avons de donneurs, plus la probabilité est forte d'en trouver un qui soit compatible avec celui du patient», précise le spécialiste.

Les critères pour être donneur

Pour devenir donneur, une personne entre 18 et 45 ans en bonne santé et qui remplit les critères pour donner son sang peut devenir donneur de cellules souches. L'âge limite est fixé à 45 ans en raison du coût élevé du test appliqué aux candidats. Mais le registre est ouvert aux donneurs jusqu'à 55 ans.

Au fil des ans, le nombre des transplantations effectuées en Suisse n'a fait qu'augmenter. Dans les années nonante, une dizaine d'opérations étaient pratiquées en moyenne. Contre quarante actuellement.

Au total depuis 1988 - moment de la première transplantation de cellules souches du sang en Suisse - quelque 280 patients ont été traités dans le pays.

Ces cellules souches du sang sont actuellement nettement plus utilisées que celles tirées de la moelle osseuse. C'est même le cas dans huit opérations sur dix.

swissinfo, Adam Beaumont
(Traduction: Pierre-François Besson)

En bref

Jusqu'ici, la Fondation a effectué une recherche pour 3800 patients en Suisse et un millier à l'étranger. Quelque 700 transplantations ont eu lieu - en Suisse et ailleurs – grâce à son registre.

Le réseau à l'échelle internationale est crucial. Presque 90% des cellules souches du sang destinées aux patients suisses viennent de l'étranger. En sens inverse, presque 90% des cellules données en Suisse sont utiles à des patients hors du pays.

Fin de l'infobox

Cellules souches du sang

Une panne partielle ou totale du système des cellules souches du sang dans la moelle provoque rapidement des maladies potentiellement mortelles.

Les cellules souches ont la caractéristique de former les différentes cellules du sang – globules rouges et blancs, plaquettes.

Elles se forment dans la moelle osseuse. Chaque adulte possède aussi des cellules souches adultes dans son système sanguin.

Le cordon ombilical contient lui aussi un grand nombre de cellules de ce type. 10% des transplantations ont recours aux cellules qui y sont présentes.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×