Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Arnold Odermatt – «Après le boulot» C’est l’histoire d’un flic devenu star de la photographie

En 2001, le commissaire d’exposition Harald Szeemann fit la découverte des photographies d’Arnold Odermatt et conçut l’exposition «Carambolage» dans le cadre de la 49e Biennale de Venise. Cet ancien policier âgé de 76 ans devint du jour au lendemain un artiste de renommée internationale. Une grande exposition rend hommage à l’ensemble de son œuvre à Zurich.

Né en 1925 à Stans, Arnold Odermatt a travaillé de 1948 à 1990 en tant que policier dans le canton de Nidwald. D’abord cantonnée dans la sphère privée, sa passion pour la photographie s’est au fil du temps invitée dans ses activités professionnelles. Il a notamment photographié des véhicules accidentés, transformant les carcasses en de véritables œuvres d’art. Ses clichés se caractérisent par la clarté des faits et laissent transparaître le regard acéré du policier. Au départ, les photographies devaient uniquement servir de preuve devant les tribunaux.

Au début des années 1990, Urs Odermatt découvrit des milliers de photographies de son père au grenier. Il reconnut leur valeur artistique et organisa une première exposition, qui conquit immédiatement le grand public et suscita l'intérêt du monde artistique.

A la suite du succès rencontré lors de la 49e Biennale de Venise, des expositions ont été organisées aux quatre coins du globe. Depuis lors, c’est son fils, metteur en scène au théâtre et sur grand écran, qui supervise cette oeuvre monumentale de près de 60'000 photographies. Après «Carambolage» (2001), «En service» (2006) et «En civil» (2010), un nouveau live vient de paraître: «Après le boulot». Il présente des clichés pris par Arnold Odermatt après son travail pour le compte de voisins ou d’amis.