Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ascom poursuit sa mue dans la douleur

Le futur à nouveau incertain pour les employés d'Ascom.

(Keystone)

Le groupe technologique bernois poursuit sa restructuration. L'entreprise prévoit de licencier quelque 450 employés sur les 5000 qu’il compte dans le monde.

Parallèlement, Ascom va renforcer sa base capitalistique avec une augmentation du capital-actions pour un montant de 74,25 millions de francs

En difficulté financière depuis plusieurs années, le groupe suisse Ascom poursuit son recentrage.

L’entreprise s’est engagée dans un processus qui s'est déjà traduit par de multiples désinvestissements et qui doit la conduire à se spécialiser sur quelques marchés de niche.

Corollaire de cette démarche, la vente de certains secteurs et les restructurations se succèdent de manière constante.

Des suppressions de postes

Après le licenciement de quelques 500 personnes en janvier et près de 170 autres lors des derniers mois, le groupe technologique bernois a annoncé, mercredi, qu’il allait encore procéder à la suppression de postes.

Cette fois, ce ne sont pas moins de 450 emplois qui sont concernés sur les 5000 qu’Ascom possède encore dans le monde à l’heure actuelle.

Selon la porte-parole de l’entreprise, Bettina Cohen, il est impossible de savoir pour l’instant combien d’employés vont perdre leur place en Suisse.

Une augmentation du capital-action

Dans le même temps, Ascom a annoncé une augmentation de la base capitalistique par une augmentation du capital-action d’un montant de 74,25 millions de francs.

Grâce à ces nouvelles mesures, la rentabilité future du groupe technologique devrait croître de manière significative.

A noter qu’un syndicat bancaire – sous la conduite du Credit Suisse First Boston - s'est déjà engagé à prendre en charge l'ensemble de l'augmentation de capital.

L’émission de 13,5 millions de nouvelles actions aura lieu sous réserve de son approbation par une assemblée générale extraordinaire qui aura lieu le 4 décembre prochain.

A l’issue de cette augmentation de capital, Ascom verra sa marge de manœuvre financière élargie pour le développement à long terme de ses activités grâce à un nouveau crédit consortial.

Ce renforcement de la structure du bilan d’Ascom ainsi réalisé devrait permettre un développement durable de l’entreprise. Cette dernière a essuyé une perte de 281 millions de francs l’an dernier, après un déficit de 395,5 millions de francs en 2001.

Un prix humain élevé pour la FTMH

Le syndicat de l'industrie, de la construction et des services (FTMH) a réagi positivement à l’annonce de l’augmentation de capital d’Ascom. Beda Moor, membre du comité directeur du syndicat FTMH a pourtant considéré que le prix humain a payé était très lourd.

«Pour chaque augmentation de capital de 170 000 francs, une place de travail est coupée, explique-t-il. Espérons que cela redonne à Ascom une plus grande marge de manœuvre propice à son développement.»

swissinfo avec les agences

Faits

Ascom supprime 450 nouveaux emplois.
Le groupe technologique bernois augmente également son capital-action pour un montant de 74,25 millions de francs.
Effectifs mondiaux d’Ascom dans le monde : 18 000 personnes en 1990, 13 000 en 1994, 10 000 en 2001, 8 000 en 2002, 5 000 en novembre 2003.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.