Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Assemblée de SAirGroup: un syndicaliste s'estime exclu

Mardi, le personnel d'AOM- Air Liberté et d'Air Littoral ont manifesté sur le tarmac de l'aéroport de Nice.

(Keystone)

Un syndicaliste des sociétés françaises AOM/Air Liberté, détenteur de cinq actions SAirGroup, se plaint de ne pas pouvoir participer à l'assemblée générale prévue mercredi à Zurich. Il dit avoir acquis ses actions dans les délais alors que SAirGroup prétend le contraire.

«La date du 6 avril constituait le délai légal pour avoir acquis un titre et avoir le droit à prendre part à l'assemblée générale. Et je l'ai tenu, affirme Gilles Nicoli, membre de l'intersyndicale d'AOM-Air Liberté.

Mais à ma grande surprise, ajoute-t-il, on m'a dit: non, vous ne pouvez pas avoir d'invitation. Ce n'est pas possible. On ne peut pas vous recevoir.»

«Je crois que, dans cette affaire, SAirGroup brille, une nouvelle fois, par son manque de transparence. Les actionnaires présents mercredi seront là pour sanctionner la politique menée par SairGroup ces dernières années et cette position des actionnaires rejoint celle des salariés.»

«Nous, syndicalistes d'AOM-Air Liberté, lance Gilles Nicoli, nous avons dénoncé depuis fort longtemps cette politique.»

Le porte-parole de SAirGroup affirme que «Monsieur Nicoli ne figure pas sur la liste des détenteurs de titres au 6 avril. Selon Jean-Claude Donzel, l'accès à l'assemblée générale lui a donc été, logiquement, refusé.



Jacques Allaman, Paris

×