Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Au moins une survivante à Gondo

Si le Lötschberg est à nouveau ouvert, la ligne du Simplon (ici, entre Brigue et Viège) est encore coupée.

(Keystone)

Les éléments se sont calmés en Valais, où le niveau du Rhône a commencé à baisser lundi. A Gondo, on a pu établir le contact avec une femme vivante sous les décombres, alors qu´un homme a été retrouvé mort. Les recherches se poursuivent.

Depuis la coulée de boue et de rochers qui a coupé le village de Gondo en deux, emportant un tiers des maisons et la monumentale tour Stockalper, 13 personnes étaient portées disparues, sans que l'on sache si elles étaient effectivement chez elles au moment de la catastrophe.

Lundi matin, à la faveur de l'amélioration de la météo, les sauveteurs ont pu se remettre à l'ouvrage et vers 11 heures, on annonçait qu'ils avaient pu entrer en contact avec une femme coincée sous les décombres, alors qu'un homme était retrouvé mort.

Quelque 7000 personnes - pompiers et membres de la protection civile - sont à l'œuvre dans l'ensemble du canton, dont une centaine de militaires entre Gondo et Gampel. En plaine, l'une des priorités est la reconstruction de la digue du Rhône à Bieudron, où l'usine électrique est inondée.

La pluie a cessé dans le Valais central, alors qu'en altitude, elle a fait place à la neige. Le niveau du Rhône est descendu de 60 cm entre 23 heures dimanche et 05 heures lundi. Selon MétéoSuisse, l'amélioration devrait se poursuivre et il semble que le plus gros soit derrière.

Le Valais n'est plus coupé du monde. L'autoroute est à nouveau praticable de Sion à Riddes. Il faut ensuite emprunter la route cantonale jusqu'à Bex. Dans l'autre sens, la route principale Sion-Brigue est praticable.

Côté ferroviaire, la ligne du Lötschberg a pu être réouverte lundi matin, et un premier train est parti de Berne à 10 heures 22. La ligne du Simplon en revanche, sérieusement endommagée en une dizaine de points entre St-Maurice et Brigue, restera encore fermée pour quelques jours, tandis que le rétablissement du trafic entre Brigue et Domodossola n'est pas prévu avant une semaine.

Côté industrie, si l'usine Ciba-Novartis de Monthey n'a pas été affectée, la production d'Alusuisse dans ses usines de Sierre et de Chippis est perturbée par les coupures de gaz. Les bâtiments par contre, n'ont subi que des dégâts mineurs.

Dans le Chablais, la situation revient également petit à petit à la normale, même si les crues ont durement touché la région de Bex, où la route des Plans et la voie de chemin de fer montant à Gryon sont coupées. A Evionnaz, le fameux Labyrinthe Aventure est sous l'eau.

Par ailleurs, cet afflux d'eau maintient le niveau du Léman à 15 centimètres au-dessus de la moyenne saisonnière et cette montée devrait encore se poursuivre. A Genève, les vannes du barrage du Seujet sont grand ouvertes, et il n'y pas pour l'heure d'état d'urgence.

Lundi à midi, on ne signalait pas de troncs à la dérive sur le Léman. La leçon de 1993 a servi et le barrage de retenue mis en place très tôt à l'embouchure du Rhône semble s'être montré efficace.

Pour l'heure, ces inondations, qui ont ravagé 7000 hectares de terres ont donc fait fait au moins deux victimes: celle de Gondo et une automobiliste emportée avec sa voiture sur le route de Grand Saint-Bernard. La première estimation des dégâts s'élève à près de 6 milliards de francs, un chiffre toutefois jugé bien trop pessimiste par Ivo Menzinger, responsable de cette catégories de sinistres chez Swiss Re réassurance.

Au Tessin, la situation reste tendue. Le Lac Majeur a dépassé lundi à midi le niveau record de 1993. Il atteignait alors 197,30 mètres, soit 7 centimètres de plus qu'il y a sept ans.

La Piazza Grande de Locarno s'est réveillée les pieds dans l'eau. Particulièrement touché, le quartier Nuovo a été bouclé. La circulation est chaotique. Les écoles de Locarno sont fermées jusqu'à mercredi.

Bien que les météorologues prévoient une baisse des précipitations, le niveau du lac va malgré tout encore monter. La ville d'Ascona et la rive gauche du lac sont également très touchées. La plaine de Magadino et en partie inondée, bloquant l'A13 entre Locarno et Bellinzone.

Enfin, au vu de l'ampleur de la catastrophe, des offres d'aide sont parvenues de tout le pays, principalement sous forme de mobilisation de détachements de la protection civile. Trois œuvres d'entraide au moins ont également ouvert des comptes spéciaux pour la récolte de fonds.
Il s'agit de la Chaîne du Bonheur, CP 10-15000-6 «Intempéries en Suisse», du Parrainage suisse pour les communes de montagne, CP 80-66-8 «Fonds intempéries» et de l'EPER, CP 80-1151-1 «Intempéries dans les Alpes».

swissinfo avec les agences




Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×