Cinquième Suisse

Aujourd'hui en Suisse

Bonjour à vous, lecteurs de Suisse et du monde,

Caramba, encore raté ! La droite suisse ne veut décidément pas de la transparence dans le financement des partis et des campagnes politiques. Au Parlement, elle a vidé de sa substance le contre-projet à l’initiative de la gauche, laquelle a fin par le torpiller. C’est donc au peuple que reviendra le dernier mot. Peut-être mettra-t-il fin à une particularité suisse, qui fait du pays le mouton noir du continent dans ce domaine.

C’est la tête de notre sélection du jour, à vous d’en découvrir la suite.

Excellente lecture,

Ce contenu a été publié le 18 septembre 2020 - 17:01


Keystone / Martial Trezzini

Le Conseil national ne veut pas de contre-projet à l’initiative sur la transparence dans le financement de la vie politique. Un épisode de plus dans la longue histoire du combat que mène la majorité de droite pour empêcher les citoyens de mettre leur nez dans les comptes de leurs campagnes.

La Suisse est fière de sa démocratie directe, mais elle est le seul pays du continent qui n’a pas de loi sur le financement des partis. Le Groupe d’États contre la corruption du Conseil de l’Europe et l’OSCE lui en font régulièrement le reproche.

Les enjeux d’une campagne de votation sont souvent énormes, tout comme les sommes dépensées. Pour justifier le maintien du secret, la droite invoque une vision surannée de la politique de milice et le respect de la vie privée des donateurs.

Au final, le dernier mot reviendra certainement au peuple, qui se prononcera en votation sur l’initiative de la gauche, dite «Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique»,


Keystone / Un Photo/paulo Filgueiras

La Suisse au Conseil de sécurité des Nations Unies? Une bonne idée selon Angela Müller, vice-présidente de l’Association Suisse-ONU. Ce serait «l’occasion pour la Suisse de montrer qu’elle est sérieuse dans sa volonté de poursuivre une approche inclusive et transparente», écrit cette chercheuse dans le domaine des droits de l’homme.

L’Organisation des Nations Unies a 75 ans, mais notre pays en est un des membres les plus récents. Avec Malte, elle est candidate à l’un des deux sièges qui sont réservés à son groupe de pays pour la période 2023/24. Ses chances sont bonnes: il n’y a (jusqu’à présent) pas de concurrence et la Suisse s’est forgé un profil fort à l’ONU au fil des ans.

Le véritable défi de la campagne suisse n’est donc pas de politique étrangère, mais intérieure. Le monde politique et la population restent très sceptiques quant aux avantages, à l’opportunité et aux risques d’un engagement multilatéral actif du pays.


Keystone / Herbert Neubauer

La médecine de précision fait des miracles contre le cancer – il faut l’appliquer aussi aux maladies mentales. C’est le plaidoyer de la neuroimmunologue suisse Maria-Teresa Ferretti, à la veille d’un forum international du «Women’s Brtain Project».

Fini les traitements «taille unique», conçus pour un patient moyen, qui de toute façon n’existe pas. La médecine de précision, c’est l’adaptation du diagnostic et des thérapies aux caractéristiques individuelles de chacun.

La méthode s’applique déjà en oncologie. Elle y donne de très bons résultats, permettant d’éviter certaines chimiothérapies, souvent ravageuses. L’ambition du projet dont Maria-Teresa Ferretti est une des fondatrices et de l’appliquer maintenant à la neurologie, pour lutter contre des fléaux comme la démence ou Alzheimer.


© Keystone / Jean-christophe Bott

2020, un millésime qui aurait pu être excellent, mais qui restera amer pour les vins suisses. Pandémie oblige, malgré une récolte qui s'annonce belle, les vignerons craignent de vendanger à perte.

Le raisin trouvera-t-il sa place dans les caves? Le problème, c’est qu’elles sont pleines et que les stocks peinent à s’écouler. «Les bilans des deux dernières années sont négatifs. Mon revenu sur ma feuille d'impôt est négatif. En quelque sorte, j'ai dû payer pour travailler, je suis bénévole. On pourrait en arriver à devoir jeter du vin», témoigne un vigneron vaudois.


Partager cet article