Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Avec ou sans Hakan Yakin?

De retour à la compétition après son opération aux adducteurs, le génial milieu de terrain du FC Bâle s’est à nouveau blessé lors du dernier match de championnat.

Sa participation à la rencontre décisive contre l’Eire reste incertaine.

La scène s’est passée jeudi dernier sur la pelouse du stade de la Maladière à Neuchâtel. Juste avant la mi-temps, Hakan Yakin commet une faute sur Sébastien Zambaz qui s’en va balle au pied.

Mais, si le joueur de Xamax se relève, le meneur de jeu du FC Bâle reste à terre. Il vient de se déchirer partiellement les ligaments externes de la cheville gauche.

De retour à la compétition après son opération des adducteurs du 15 août dernier – celle-là même qui a fait capoter son transfert au Paris Saint-Germain – Hakan Yakin est à nouveau hors-jeu.

La bonne nouvelle, c’est que selon le diagnostic de son médecin de confiance cette nouvelle blessure ne nécessite pas d’opération. Seul le repos devrait suffire.

Remis pour le match contre l’Eire?

La mauvaise, c’est que le génial milieu de terrain n’est pas sûr de pouvoir répondre présent samedi à Bâle face à l’Eire. Même si Hakan Yakin lui-même se veut rassurant en affirmant que «cela va de mieux en mieux».

Mardi, le stratège bâlois s’est rendu chez son docteur, Heinz Bühlmann, avant de rejoindre ses coéquipiers à Feusisberg dans le canton de Schwyz.

Mais il faudra probablement attendre la fin de la semaine pour savoir si l’entraîneur national Köbi Kuhn pourra construire son équipe autour de son stratège.

«C’est évident que dans l’esprit de Köbi Kuhn, Hakan Yakin a toujours été un pion essentiel de la tactique de l’équipe de Suisse. Notamment pour assurer la transition défense-attaque», explique Michel Pont.

Mais l’entraîneur-assistant des Suisses de préciser: «Mais nous ne pouvons pas nous arrêter à ces considérations et une éventuelle défection de sa part ne doit pas nous perturber.»

Reste qu’avec l’apport du milieu de terrain bâlois et ses coups de pattes de génie, l’espoir de l’emporter face à l’Eire serait tout de même supérieur.

swissinfo, Mathias Froidevaux

En bref

Pour cette rencontre de la dernière chance, l’entraîneur Köbi Kuhn n’est pas certain de pouvoir compter sur la présence de son meneur de jeu, Hakan Yakin.

Remis de son opération à l’aine qui a fait capoter son transfert au Paris Saint-Germain, le Bâlois s’est fait une entorse à la cheville lors du dernier match de championnat face à Neuchâtel Xamax.

Il est présent cette semaine avec les autres internationaux à Feusisberg dans le canton de Schwyz. Une décision finale quant à sa participation sera prise ultérieurement.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.