Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bâle une nouvelle fois sacré champion suisse

C'était la fête mercredi soir pour les supporters bâlois.

(Keystone)

Des milliers de Bâlois ont fêté le 11e titre de champion suisse de football. Le FC Bâle l’a décroché trois journées avant la fin du championnat.

Mercredi soir, les hommes de Christian Gross se sont en effet imposés à domicile contre le FC Saint-Gall sur le score de 3 à 1.

Les supporters se sont précipités dans les rues du centre-ville après le succès de leur équipe au stade Saint-Jacques. Ils ont célébré la victoire de leurs favoris par des chants et des feux d’artifice.

L’équipe elle-même est arrivée sur la Barfüsserplatz en bus, avant d’apparaître au balcon du Stadt Casino. Joueurs et dirigeants du club ont été acclamés par la foule.

Après sa victoire de mercredi, le FC Bâle ne peut plus être rejoint au classement par son second, Thoune qui a été contraint au match nul par Young Boys. Ce 11e titre sera officiellement fêté le 28 mai, lors de la dernière journée du championnat.

Pure logique

Comme l’an dernier, le FC Bâle a donc pu fêter son titre de champion de Suisse avant le dernier match de la saison. En 2004, les Rhénans s’étaient mis à l’abri d’un hypothétique retour de leurs adversaires en battant le FC Thoune.

Ironie du sort, le champion en titre a une nouvelle fois quasiment levé tous les doutes sur son nouveau sacre en remportant le choc au sommet de samedi dernier contre ces mêmes joueurs de Thoune qui, cette fois, terminent le championnat dans la peau d’un surprenant dauphin.

Ce succès bâlois n’est que pure logique. Invaincu en championnat sur son terrain du Parc Saint-Jacques depuis décembre 2002, le FC Bâle était bel et bien le favori à sa propre succession. Le budget pharaonique de plus de 30 millions de francs dont dispose l’entraîneur Christian Gross lui permet en effet d’avoir deux joueurs de qualité pour chaque poste.

Dans les faits, le FC Bâle dispose de deux équipes, ce qui est loin d’être le cas de tous ses adversaires. Malheureusement, cela ne lui a pas suffi à briller sur la scène européenne, puisqu’il s’est successivement fait éliminer des qualifications à la Ligue des Champions puis de la Coupe de l’UEFA.

Sans Servette

Le sacre national du FC Bâle et ses éliminations européennes ne sont pas les seuls faits marquant de la saison écoulée, qui a vécu et vit encore au rythme des problèmes financiers de plusieurs clubs.

Depuis la moitié du championnat, le fantôme du FC Servette hante en effet le championnat. Déclaré en faillite le 4 février, la SA du Servette FC a poussé son dernier soupir douze jours plus en abandonnant définitivement l’élite suisse de la Super League.

Conséquence directe, seules neuf équipes terminent le championnat qui ne compte plus que 34 journées à la place des 36 prévues initialement. Et le dernier de ce classement à neuf (probablement le FC Schaffhouse).

L’ancien président du club, Marc Roger – considéré comme un sauveur à son arrivée – est quant à lui toujours en détention préventive; inculpé de faux dans les titres, gestion déloyale, abus de confiance et banqueroute frauduleuse.

Neuchâtel à la limite

L’autre club romand de Super League, Neuchâtel Xamax, vit également à l’heure actuelle de bien pénibles moments.

Endetté à hauteur de deux millions de francs à la fin du mois de mars, il a dû (doit encore?) faire face à des querelles intestines entre le clan du président du Conseil d’administration français Alain Pedretti et celui du président d’honneur et figure emblématique du club Gilbert Fachinetti.

Le club de la Maladière a du demander un ajournement de faillite qui doit être traité par la justice à la mi-mai et n’est donc pas sûr de bénéficier de sa licence pour la prochaine saison.

La réduction du capital de 80% accepté en assemblée générale, des promesses de dons, l’annonce d’un nouveau sponsor japonais et la vente d’un ou plusieurs joueurs pourraient ne pas suffire à éviter le naufrage.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Le FC Bâle est champion de Suisse 2004/2005.
Le club rhénan empoche son 11e titre.
Les autres sacres: 1953, 1967, 1969, 1970, 1972, 1973, 1977, 1980, 2002, 2004.
Le FC Bâle a également remporté la Coupe de Suisse à sept reprises (1933, 1947, 1963, 1967, 1975, 2002 et 2003).
Le club a été fondé en 1893.
Budget: plus de 30 millions de francs.

Fin de l'infobox

En bref

- Le FC Bâle ne s’est plus incliné en championnat devant son public du Parc Saint-Jacques depuis décembre 2002.

- Des dix équipes du début du championnat, il n’en reste plus que neuf depuis la faillite du Servette FC au mois de février.

- Unique représentant romand, Neuchâtel Xamax est aussi confronté à de graves problèmes financiers puisqu’il devra faire face à une perte de près de 2,5 millions au 30 juin (le club a fait une demande en ajournement de faillite qui doit être traitée à la mi-mai).

- Le FC Grasshopper, également concerné par des problèmes financiers a réduit drastiquement son budget (de 15 millions au début de championnat celui-ci devrait arriver dans un futur proche à 8 millions) durant l’hiver pour ne pas sombrer.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.