Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Banksy à l'ambassade de Suisse à Londres

Lénine vu par Banksy, 2001, dans le garage de l'ambassade à Londres.

Des dizaines de graffitis de Banksy, l'un des artistes contemporains les plus en vogue actuellement, ornent les murs de l'un des garages de l'ambassade suisse à Londres.

La représentation suisse vient de lever le voile sur ces œuvres à l'occasion du lancement de l'opération «Your Game» associant des jeunes en difficulté à l'univers du sport.

«Il est clair que, quand vous entrez ici dans votre voiture pour la première fois, vous êtes un peu surpris. Quand Monsieur Lénine vous regarde 21 fois droit dans les yeux, vous vous dites: mais où suis-je au juste?», confie Alexis Lautenberg, l'ambassadeur de Suisse à Londres.

Le diplomate rit de cette situation cocasse. Les graffitis du sous-sol tranchent manifestement avec les salons feutrés de l'ambassade aux étages supérieurs.

Le décor a en effet de quoi étonner. Le seuil du garage à peine franchi, l'on se retrouve nez à nez avec une immense sérigraphie version Andy Warhol, reproduisant sur trois rangées des têtes de Lénine, crête iroquoise et anneau à l'oreille gauche.

Mona Lisa en flammes

En face sur un pilier, à une dizaine de mètres, la douceur du visage de Mona Lisa a un effet apaisant, avant de s'apercevoir très vite que des flammes lèchent sa robe. Le feu est d'ailleurs omniprésent sur les murs du parking.

«Cela me rappelle l'enfer de Dante, commente l'ambassadeur. Mais ancré dans l'actualité du 21e siècle.»

Au total, une dizaine d'œuvres de Banksy sont exposées dans ce souterrain. Leur genèse remonte à 2001.

Redorer une image ternie

L'image de la Suisse à l'étranger était alors ternie après l'affaire des fonds en déshérences. L'attaché culturel de l'époque décide de l'égayer en invitant plusieurs sprayeurs suisses et britanniques lors d'une soirée performance dans le garage de l'ambassade.

L'idée était surtout d'établir un lien entre l'ambassade et les milieux défavorisés de Londres, les artistes sprayeurs servant d'intermédiaire entre ces deux mondes. Une initiative d'autant plus audacieuse qu'à l'époque, le graffiti avait mauvaise réputation en Grande-Bretagne.

Tout récemment, la représentation suisse a décidé de lever le voile sur ces œuvres, à l'occasion du lancement d'une nouvelle opération – baptisée «Your Game» - associant cette fois-ci des jeunes en difficulté à l'univers du sport.

Qui est derrière Banksy?

L'aspect sulfureux des graffitis était présent avant même leur conception. La performance de 2001 s'était en effet déroulée dans une totale clandestinité. Les artistes n'avaient aucun contact direct avec le public, Banksy ne voulant pas être identifié. Une fête avait été organisée pour les convives au premier étage de l'ambassade, d'où ils pouvaient suivre ce qui se passait dans le sous-sol par des caméras.

L'un des particularités de Banksy est d'avoir conservé jusqu'à ce jour son anonymat. Personne ne connaît sa réelle identité. Selon les seules informations qui ont filtré jusqu'ici, il serait originaire de Bristol et âgé d'une trentaine d'années. Il opère généralement la nuit pour ne pas attirer l'attention.

Un trésor sans prix

Un mystère qui contribue à alimenter sa notoriété et sa cote marchande. Peu connu il y a encore trois ans, il compte désormais parmi ses collectionneurs des vedettes comme Brad Pitt et Angelina Jolie et ses oeuvres se vendent plusieurs centaines de milliers de francs pièce.

Le succès grandissant de Banksy n'est bien entendu pas pour déplaire l'ambassade, dont le garage prend chaque jour un peu plus de valeur.

«C'est un trésor, souligne Alexis Lautenberg. Je ne veux pas essayer de le quantifier.» Mais inutile de s'emballer, ces œuvres ne sont pas à vendre.

«D'ailleurs ce serait presque impossible puisque ce sont des muraux. Certaines parties sont même en béton armé, elles sont fixées de manière plutôt sûre! », conclut l'ambassadeur non sans humour.

swissinfo, Catherine Ilic, Londres

Coup médiatique dans un garage

«Your Game» est un projet conjoint entre la BBC et la Football Foundation, soutenu par l'ambassade de Suisse à Londres.

Il a pour but de lutter contre l'exclusion sociale de jeunes défavorisés par le biais du football, de la musique et des médias.

L'opération, lancée en février dans le garage de l'ambassade à Londres, s'étale sur trois mois, avec dix festivals prévus dans différentes villes d'Angleterre.

Les participants pourront se familiariser au football, mais aussi à des activités artistiques, tels que le djing, la photographie ou le graffiti.

En mai, une dizaine de jeunes, sélectionnés pour leur contribution exceptionnelle, feront le voyage en Suisse pour assister à l'Euro 2008.

Fin de l'infobox

Exposition à la galerie Andipa

Par ailleurs, une soixantaine d'oeuvres de Banksy sont exposées depuis le 29 février à la galerie Andipa, dans le quartier de Knightsbridge, à Londres. Elles sont visibles jusqu'au 29 mars.

Elle montre des oeuvres réalisées par Banksy sur des murs, des bâtiments et des portails de Londres et d'autres villes, ainsi que des toiles comme «Bombing middle England» où des retraités jouent à la pétanque avec des bombes.

La maison de vente Sotheby's vient de vendre à New York une oeuvre du Britannique pour un record de 1,8 million de dollars.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×