Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Beaucoup d'avalanches sans conséquences graves

Les dangers du hors-piste: avalanche déclenchée par un snowboarder dans l’Oberland bernois. Pas de victime.

(Keystone)

Malgré le chaos qui s'est abattu sur l'axe du Gothard et les centaines d'avalanches descendues jeudi dans les Alpes, la Suisse ne déplore pas de nouvelles victimes.

Un peu partout, les mesures de protection semblent avoir fait leurs preuves.

«Sur une journée comme celle de jeudi, on ne peut pas nier que la chance ait joué un rôle», admet Thomas Stücki, de l'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches de Davos (ENA).

La Suisse a connu ce jour-là ses plus fortes chutes de neige depuis 1999. Pour autant, les centaines d'avalanches qui sont descendues dans les Alpes n'ont pas provoqué de nouveau drame humain. Ce qui ne surprend pas les spécialistes.

Au début de l'hiver, l'ENA publiait une statistique sur les avalanches des 60 dernières années. Il en ressortait clairement que les avalanches sont de moins en moins ravageuses et de moins en moins meurtrières.

Les routes et les zones d'habitation sont de mieux en mieux protégées par les forêts, les galeries, les paravalanches et autres barrières de protection.

«Tous ces dispositifs préventifs, confirme Thomas Stücki, sont efficaces et les spécialistes locaux font du bon travail.»

Sauvetage

Restent, bien sûr, les imprévus. A l'isntar des accidents dûs à l'imprudence des adeptes du hors-piste. Mercredi, d'ailleurs, à Champex, en Valais, quatre skieurs ont été tués dans une coulée de neige qu'ils avaient eux-mêmes déclenchée.

Et, dans la nuit de jeudi à vendredi, un hélicoptère Super Puma de l'armée a récupéré un skieur porté disparu depuis la veille sur le domaine de Domat/Ems, dans les Grisons.

En état d'hypothermie, le jeune homme de 18 ans a été aussitôt transféré à l'hôpital.

Des sueurs froides

Jeudi, c'est le canton des Grisons qui a été le plus touché. L'avalanche la plus spectaculaire a enseveli un restaurant d'altitude près de la station de Naraus sur le domaine skiable de Flims.

Fort heureusement, elle n'a pas fait de victimes. La vingtaine de personnes se trouvant à l'intérieur s'en est tirée avec des sueurs froides.

Jeudi toujours, peu après midi, une importante coulée de neige a enseveli la route cantonale et les voies de la ligne ferroviaire juste avant Disentis sur une centaine de mètres. Sans faire de victime là non plus.

Etat d'alerte

Le même jour, de nombreuses autres petites routes ont dû être fermées en Suisse alémanique en raison des avalanches ou des chutes d'arbres.

Dans le canton d'Obwald et dans l'Oberland bernois, des localités ont été privées d'électricité.

Au col du Grimsel, dans la commune de Guttannen, quatorze personnes ont dû être évacuées en raison du danger d'avalanche. La commune de Gadmen, au col du Susten, est aussi en état d'alerte.

Vendredi, le trafic continuait à être perturbé entre Brienz et Interlaken (BE) après la coulée qui a emporté un pont mardi à Oberried.

Suisse romande épargnée

La Suisse romande a été épargnée par les intempéries. Excepté le Valais. Le haut de la vallée de Conches (VS) est fermé au trafic depuis jeudi matin. En revanche, la route du col du Grand St-Bernard a été rouverte.

Le risque d'avalanche reste actuellement fort partout en Suisse, indique l'ENA. D'ailleurs, Pour le week-end, les experts recommandent la prudence.

Le risque devrait passer de fort à marqué pour les avalanches spontanées. En revanche, il reste fort pour les skieurs hors piste.

swissinfo et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.