Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Berne entend poursuivre son soutien financier à Belgrade

Une conférence internationale se tient, vendredi à Bruxelles, pour évaluer les besoins de la Yougoslavie. En proie à de grandes difficultés économiques, la république balkanique a en effet un urgent besoin d'aide. La Suisse, présente à Bruxelles, pourrait augmenter sa contribution.

L'engagement helvétique date de 1995. Pour 2001, Berne prévoit d'allouer une aide de quelque 50 millions de francs à Belgrade. Ce montant comprend l'aide humanitaire, la coopération technique et financière, ainsi que le soutien suisse au travers du Pacte de stabilité pour les Balkans.

«Ce montant est susceptible d'être augmenté en fonction des résultats de la conférence de Bruxelles», indique la Direction du développement et de la coopération (DDC). Et les autorités suisses de préciser que la Confédération poursuivra son engagement tant que la Yougoslavie progressera sur la voie de la démocratisation.

L'arrestation de Slobodan Milosevic a d'ailleurs témoigné de la volonté des autorités yougoslaves d'aller dans le sens du respect des demandes internationales. D'autant plus qu'il a été remis jeudi aux enquêteurs du Tribunal pénal international.

La conférence de Bruxelles est organisée sous l'égide de la Banque mondiale et de la Commission européenne. Elle doit identifier les besoins urgents de la Yougoslavie en matière de reconstruction économique et sociale.

La manne financière est destinée à la Serbie et au Monténégro, les deux entités qui forment la République fédérale de Yougoslavie. Placé sous administration de l'ONU, le Kosovo n'est pas concerné.

swissinfo avec les agences


Liens

×