Navigation

Berne fête la danse (27.08. - 12.09.99)

La 13e édition des «Berner Tanztage» s'est ouverte vendredi à Berne. Intitulé «Plusminusmensch», le festival est placé cette année sous le signe de la diversité des comportements humains. En première suisse : le spectacle de l'Américain Chico MacMurtrie.

Ce contenu a été publié le 24 août 1999 - 08:58

La 13e édition des «Berner Tanztage» s’est ouverte vendredi à Berne. Intitulé «Plusminusmensch», le festival est placé cette année sous le signe de la diversité des comportements humains. En première suisse : le spectacle de l'Américain Chico MacMurtrie.

Neuf compagnies, des stages, une soirée vidéo et des Late Night Dance sont au programme de la 13e édition des «Berner Tanztage» du 27 août au 12 septembre. La manifestation se déroule sur plusieurs sites, dont la «Dampfzentrale», fraîchement rénovée, et le «Kornhaus», également restauré. Mais le coeur du festival reste l’ancienne usine à gaz.

Grâce à l’informatique et à l’air comprimé, l’Américain Chico MacMurtrie fait vivre des créatures robotiques géantes. Son projet «The Ancestral Path» est montré pour la première fois en Suisse. Quant à la compagnie helvétique de Philippe Saire, elle confronte le public à un grand mythe, «Faust».

C’est à la compagnie belge «Damaged Goods» qu'est revenu l’honneur d’ouvrir les feux cette année. Sa dernière création a constitué un hors-d’oeuvre au thème du festival. Le divertissement «Opblaashelden» du groupe néerlandais «De Meekers» s’adresse pour sa part au jeune public.

Daniel Goldin et le Tanztheater de Münster invite, lui, au voyage avec «Finisterre», qui évoque le pélerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Le festival se clôturera sur le spectacle des habitués des Tanztage de Berne : la compagnie française de Maguy Marin avec son trio de comédie «Pour ainsi dire».

(SRI avec les agences)

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.