Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Berne veut protéger les voies de communication historiques

Un sentier muletier sur le Grimsel, un bien suisse à protéger.

Le patrimoine suisse ne s'arrête pas aux paysages et aux bâtiments: plus de 3000 voies de communication historiques comptent parmi les biens nationaux en perdition.

Afin d'assurer leur protection, le Département fédéral des transports propose des solutions sur la base d'un inventaire réalisé entre 1983 et 2003.

Le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a lancé mardi une consultation relative au projet d'ordonnance sur la protection des voies de communication historiques de Suisse.

Jusqu'à fin août, cantons, organisations professionnelles et autres intéressés sont appelés à donner leurs avis. La Confédération se dit prête à financer jusqu'à 35% des coûts du projet.

L'ordonnance est axée sur un inventaire des objets d'importance nationale qui regroupe 3072 voies pour un total de 654 kilomètres.

Y figurent entre autres la vieille route romaine du Grand-Saint-Bernard, la route des diligences à Vernayaz (Valais) ou le canal d'Entreroches à La Sallaz (Vaud) ainsi que nombre de sentiers muletiers ou de ponts en pierres.

Cet inventaire, vaste recueil de cartes et de textes, recense les voies de communication en fonction de leur importance. Seules celles ayant une importance historique exceptionnelle ont été sélectionnées.

Disponible sur Internet

L'enregistrement d'un objet dans l'inventaire fédéral a force contraignante pour les autorités fédérales ainsi que pour les autorités exécutant des tâches de la Confédération ou percevant des subventions pour des projets de cette nature.

En revanche, l'inventaire ne revêt qu'un caractère de recommandation pour les cantons, les communes et les particuliers.

L'ordonnance ne vise pas uniquement la protection, la conservation et l'entretien des voies de communication. L'inventaire servira en effet aussi à attirer l'attention du public sur leur attrait touristique.

Consultation

La consultation permet à tous les milieux intéressés ou touchés par une modification législative d'exprimer leur avis. Ils le font au travers de ...

Témoins du passé

En laissant des traces qui remontent à leur origine, les voies de communication historiques relient le passé au présent. Témoins de l'histoire, elles racontent ce que les hommes ont vécu, que ce soit lors de leur construction, en voyage ou à d'autres occasions.

Les bases scientifiques des voies de communication historiques de la Suisse ont été établies et documentées entre 1983 et 2003. Et un projet d'inventaire des voies de communication historiques de la Suisse (IVS) existe depuis 2003.

swissinfo et les agences

Restaurer et valoriser

L'objectif des autorités fédérales n'est pas uniquement de protéger les voies de communication historique, mais aussi de participer à leur restauration et à leur valorisation.

Un exemple de restauration réussie est celui du sentier muletier du Susten dans le canton de Berne dont la reconstitution a été effectuée sur les conseil de ViaStoria, le centre pour l'histoire du trafic.

Dès le début du 19e siècle, ce sentier muletier avait perdu sa fonction au profit de la route carrossable et avait été laissé à l'abandon.

Entre 1992 et 1993, le tracé du sentier a été reconstitué dans le style traditionnel avec des matériaux extraits sur place, de sorte qu'il conserve un aspect homogène.

Aujourd'hui, les randonneurs disposent d'un chemin inséré dans un paysage naturel et à l'écart de la circulation routière.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×