Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bière artisanale «swiss made» Trois Dames, une brasserie qui soigne l’originalité

Fondée en 2003, la Brasserie Trois Dames de Sainte-Croix, dans le canton de Vaud, s’est taillée une solide réputation dans la fabrication de bière artisanale de qualité. Visite en images.

Esprit pionnier, originalité, audace gustative: ce sont les trois épithètes qui caractérisent certainement le mieux Raphaël Mettler (58 ans), fondateur et patron de la Brasserie Trois DamesLien externe de Sainte-Croix.

Au début des années 2000, alors qu’il est propriétaire d’une entreprise qui distribue des articles de sport, Raphaël Mettler se lance à côté de son activité professionnelle dans la fabrication de bière artisanale. «A cette époque, il y avait encore très peu de personnes qui brassaient des bières spéciales en Suisse. La plupart étaient importées de Belgique», se souvient-il.

En hommage à son épouse et ses deux filles, il baptise sa bière «Trois Dames». En 2006-2007, un séjour d’une année avec sa famille à Vancouver lui permet de se familiariser avec le brassage de bières d’inspiration anglo-saxonne. Dès son retour du Canada, Raphaël Mettler décide de se consacrer entièrement à la fabrication de bière et d’en faire son gagne-pain. Pour implanter ses cuves et ses chaînes de mise en bouteille, il rachète une ancienne menuiserie de Sainte-Croix, petite cité industrielle du Jura vaudois nichée à plus de 1000 mètres d’altitude.

Bières de caractère

Aujourd’hui, Raphaël Mettler emploie cinq personnes et produit annuellement quelque 2200 hectolitres de bière, un volume en légère baisse depuis quelques années en raison de la concurrence accrue que se livrent les acteurs toujours plus nombreux sur le marché de la bière helvétique.

Aux côtés des classiques de la brasserie aux étiquettes colorées et aux noms envoûtants (Rivale, Fraîcheur, Pacifique, Voisine), Raphaël Mettler s’est diversifié en imaginant des bières acides et élevées en barriques, qui détonnent par leur audace et leur caractère.

C’est le cas par exemple de la Grande Dame, mélange peu orthodoxe d’une stout forte et d’une fermentation d’abricots du Valais. Résultat: un goût aigre-doux unique qui fait trembler les papilles à la première gorgée. A ne pas mettre dans les mains du premier buveur de «lager» venu!

Un marché disputé Quand les fûts de bière menacent de déborder

On dénombre désormais plus de 1000 brasseries sur tout le territoire suisse, un record mondial. Mais le trop-plein menace.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.