Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bientôt un Musée Chaplin à Corsier

(Keystone)

Le Manoir de Ban, où Charlie Chaplin habita les 25 dernières années de sa vie, devrait se transformer en musée dès le printemps 2005.

Le projet a été présenté à la presse vendredi par ses initiateurs suisses et canadiens.

Le Manoir de Ban, superbe propriété située à Corsier-sur-Vevey, dans le Canton de Vaud. Autour de la maison, un domaine de quatorze hectares.

Un lieu où Charlie Chaplin vécut 25 ans environ, de 1953 à sa mort, le 25 décembre 1977. Depuis, des membres de sa famille ont continué à l'occuper, notamment l'un de ses fils, Michael.

De la propriété privée à l'espace public

Jeudi soir, le Conseil communal de Corsier a accepté que la commune se porte caution solidaire de la Fondation du Musée Charlie Chaplin, à hauteur de sept millions de francs. Cette garantie, également demandée à plusieurs autres communes de la région, permettra l'achat du manoir.

C'est justement grâce l'appui des communes voisines et le consentement de la famille à céder le domaine, à un prix nettement inférieur à sa valeur marchande, qui permettront de faire démarrer le projet, selon l'architecte Philippe Meylan, auteur du concept muséographique.

La fondation compte investir 25 millions de francs dans l'affaire, le premier tiers servant à l'acquisition des lieux. Le solde sera dévolu aux travaux de rénovation et d'aménagement. Outre la fondation, une société d'exploitation sera créée en janvier 2003.

Espace et imagination

«L'Espace Musée Charlie Chaplin» sera un musée. Mais pas seulement, car c'est l'ensemble du domaine qui sera mis à la disposition du public: le manoir et ses dépendances, mais aussi les jardins et les sentiers...

Inspiré essentiellement de l'œuvre de Charlie Chaplin, le parcours proposé se veut «étonnant, substantiel, spectaculaire, émouvant et drôle», selon les initiateurs. Des salles de projection, une scène extérieure, un chapiteau font partie du concept.

Des fêtes et festivals consacrés à la pantomime et au cinéma sont déjà imaginés. Et à propos d'imagination, le public est sollicité au travers du site 'chaplinmuseum.com': chacun a la possibilité de soumettre ses suggestions, et peut-être gagner des coffrets de vidéos de... Charlie Chaplin!

Corsier grâce à McCarthy!

Comment le créateur de Charlot avait-il abouti sur les rives du lac Léman? En 1952, Chaplin était à Londres pour y présenter son dernier film, «Les feux de la rampe». La commission anti-communiste du tristement célèbre sénateur McCarthy profita de l'occasion pour décréter Chaplin persona non grata sur le territoire américain.

La famille Chaplin s'installa alors en Suisse. A l'Hôtel Beau-Rivage de Lausanne, pour commencer, puis elle jeta son dévolu sur le Manoir de Ban.

Jusqu'en 1977, Chaplin y vécut, y travailla («Un roi à New York» sortit en 1956)... et y agrandit sa famille: quatre de ses dix enfants sont nés sur la riviera lémanique.

Charlie Chaplin s'éteignit le 25 décembre 1977. A la fin de son autobiographie («Histoire de ma vie», parue en 1964 et réédité cet automne chez Robert Laffont), il écrivait:

«Je contemple la vaste étendue de pelouse verte et le lac au loin, et par-delà le lac la présence rassurante des montagnes, et je reste là, sans penser à rien, à savourer leur magnifique sérénité.»

swissinfo/Bernard Léchot


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×