Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bilan d'un Tour de Suisse «présidentiel»

Micheline Calmy-Rey ici lors de sa visite à Moudon.

(Keystone)

En tant que présidente de la Confédération, Micheline Calmy-Rey s'est enquise durant une année des soucis et des urgences de ses concitoyennes et concitoyens.

Son constat: tous ne profitent pas de la bonne conjoncture et certaines mailles du filet de l'état social ont des trous.

Tirant le bilan de ses rencontres avec la population, la présidente de la Confédération propose de davantage lutter contre les disparités sociales et de mieux promouvoir l'intégration des étrangers.

«Mon intention était de donner aux habitants l'occasion de faire part de leurs soucis. Cette proximité a été enrichissante. J'ai beaucoup appris», a souligné la Genevoise en présentant le rapport qu'elle a soumis au gouvernement.

La présidente était accompagnée devant la presse des présidents ou vice-présidents des dix communes visitées durant son année présidentielle.

Soucis économiques

Si la Suisse se porte bien, on ne peut pas en dire autant de toutes les personnes, dont les situations individuelles sont très diverses. «Il existe dans notre pays des gens qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts et qui ont besoin d'aide», a résumé Micheline Calmy-Rey.

Il y a un sentiment de malaise et d'insécurité, ainsi que des doutes au sein de la population, a-t-elle noté, en reconnaissant la non-exhaustivité et la part de subjectivité de sa démarche.

Parmi les préoccupations les plus évoquées figurent la situation économique et sociale du pays ainsi que les défis résultants de la mondialisation et des adaptations structurelles.

L'impression de disparités croissantes entre les personnes gagnant «normalement» leur vie et une certaine élite économique est fortement ancrée. Les gens voient leur pouvoir d'achat diminuer et ont le sentiment qu'il faut être toujours plus compétitif pour garder son travail.

Insécurité et étrangers

Les questions environnementales ont été abordées pratiquement à chaque fois. Il en va de même des difficultés liées à l'intégration des étrangers, souvent associées à l'augmentation de la violence, en particulier des jeunes. Les personnes originaires des Balkans sont en particulier pointées du doigt.

«Mais j'ai été frappée de constater que dans les communes à plus forte proportion d'étrangers les jugements étaient plus différenciés alors que les interventions à l'emporte-pièce venaient plutôt des communes accueillant peu d'étrangers», a souligné la présidente.

Propositions

Pour répondre à ces problèmes, la Genevoise a proposé au Conseil fédéral (gouvernement) d'élaborer une stratégie de lutte contre les disparités, sur la base des statistiques existantes (comme la progression du pouvoir d'achat ou les écarts entre hauts et bas revenus) et de la mise à jour du rapport sur la répartition des richesses.

Pour répondre aux craintes liées à la mondialisation, elle souligne l'importance des mesures d'accompagnement prévues notamment en matière de libre circulation des personnes et en matière agricole.

Concernant les étrangers et l'insécurité, elle plaide pour la mise en œuvre «pleine et entière» des mesures entérinées par le Conseil fédéral en août, dans son rapport sur la politique d'encouragement de l'intégration.

Micheline Calmy-Rey a également suggéré à Pascal Couchepin de suivre son exemple lorsqu'il sera président de la Confédération l'an prochain. «Il a émis une appréciation favorable mais je ne sais pas s'il va reprendre la formule», a-t-elle précisé.

swissinfo et les agences

Les rencontres

A chacune des rencontres de la Genevoise avec la population, de 400 à 600 personnes ont participé à ce dialogue.

Les réunions ont eu lieu dans des petites à moyennes localités: Monthey (Valais), Wil (Saint-Gall), Röthenbach im Emmental (Berne), Moudon (Vaud), Stans (Nidwald), Bellach (Soleure), Sta.Maria Val Müstair (Grisons), Biasca (Tessin), Pratteln (Bâle) et Couvet (Neuchâtel).

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.