Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Blocage des fonds Montesinos: la Suisse n'a pas subi de pression américaine

La fuite de Vladimiro Montesinos faisait la une de la presse péruvienne la semaine dernière.

(Keystone)

L'ambasseur de Suisse au Pérou dément l'existence de pressions américaines pour bloquer les fonds de Montesinos. Il explique l'intervention des autorités judiciaires suisses par des soupçons de blanchiment.

«J'exclus que des pressions externes aient poussé les autorités suisses à intervenir», a déclaré samedi l'ambassadeur de Suisse au Pérou, Eric Martin, sur les ondes de la radio péruvienne RPP. «Nous l'avons fait à notre initiative». Au Pérou, l'intervention des autorités helvétiques a été attribuée à des pressions de la CIA et de l'agence anti-drogue américaine (DEA).

Les autorités suisses ont trouvé environ 50 millions de dollars sur des comptes au nom de Vladimiro Montesinos, l'ex-chef des services de renseignement péruviens, dans trois établissements du canton de Zurich. Eric Martin a annoncé que les autorités suisses s'étaient intéressées au cas de Montesinos après la révélation d'un cas de corruption à la mi-septembre.

«Les banques ont examiné les comptes et ont eu des soupçons de blanchiment d'argent», a précisé l'ambassadeur. «Ensuite, elles ont prévenu notre bureau de communication contre le blanchiment d'argent». Une enquête pénale pour blanchiment d'argent sale a ensuite été ouverte.

Les trois établissements qui ont découvert des comptes de Montesinos sont étrangers: il s'agit de deux banques ayant leur siège en Israël, Leumi et Fibi, ainsi que le Crédit Agricole Indo-Suez. Ce dernier a en fait repris des comptes ouverts auprès de la Canadian Imperial Bank of Commerce, a précisé le directeur de la Commission fédérale des banques Daniel Zuberbühler.

Vladimiro Montesinos, ex-bras droit du président Alberto Fujimori, lui, s'est enfui à l'étranger. Depuis, on a perdu sa trace.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×