Blocher à la Justice, Merz aux Finances

Les Finances pour Hans-Rudolf Merz (à gauche) . Justice et Police pour Christoph Blocher. Keystone

Les nouveaux élus au gouvernement, Christoph Blocher et Hans-Rudolf Merz, souhaitaient tous deux obtenir les Finances. Le collège a tranché.

Ce contenu a été publié le 14 décembre 2003 - 19:47

Quant aux autres ministres, ils conservent leurs départements.

La répartition des départements par le nouveau gouvernement (Conseil fédéral) a duré quinze minutes dimanche au cours d'une séance spéciale.

Dès le 1er janvier, Christoph Blocher sera donc à la tête du Département fédéral de justice et police. Hans-Rudolf Merz reprendra les rênes du Département fédéral des finances. Les autres conseillers fédéraux gardent leurs départements.

Mis à l'épreuve

«On a voulu mettre les deux nouveaux élus au pied du mur», commente le député socialiste Jean Studer. Autrement dit, ils seront confrontés à des thèmes qu’ils ont souvent abordés dans leur campagne électorale.

Ainsi, Christoph Blocher sera appelé à gérer plusieurs dossiers sur lesquels lui et son parti étaient en désaccord avec le Conseil fédéral. Asile, naturalisation, sécurité, pacs, réforme du gouvernement: autant de sujets à propos desquels l'UDC a combattu l’ex-ministre de Justice et Police Ruth Metzler.

Pour sa part, Hans-Rudolf Merz avait annoncé, dès son élection, qu’il souhaitait réduire les coûts de la Confédération de deux milliards et demi de francs supplémentaires à ceux prévus par le programme d'économies.

Le radical devra bientôt défendre plusieurs projets de son prédécesseur devant le peuple. Parmi les dossiers qui attendent Hans-Rudolf Merz figurent le nouveau programme d'assainissement et la 2e réforme de l'imposition des entreprises.

Rapide répartition

La répartition a été rapide. Selon la tradition, ce sont d’abord les anciens conseillers fédéraux qui ont pu faire leur choix. Et les cinq ministres actuels ont tous déclaré vouloir garder leur département.

Les deux nouveaux élus, eux, avaient une préférence pour le Département des finances. C’est donc le Conseil fédéral qui a dû trancher.

Dès le 1er janvier, le Conseil fédéral gouvernera la Suisse dans sa nouvelle composition, sous la présidence de Joseph Deiss.

swissinfo et les agences

En bref

Les sept départements seront dirigés selon la répartition suivante:

- Affaires étrangères: Micheline Calmy-Rey (PS)

- Intérieur: Pascal Couchepin (PRD)

- Justice et police: Christoph Blocher (UDC)

- Défense, protection de la population et sports: Samuel Schmid (UDC)

- Finances: Hans-Rudolf Merz (PRD)

- Economie: Joseph Deiss (PDC)

- Environnement, transports, énergie et communication: Moritz Leuenberger (PS)

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article