Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bode Miller bat Didier Cuche au Lauberhorn

(Keystone)

L'Américain Bode Miller a remporté dimanche la descente de Wengen de Coupe du monde de ski alpin, devant le Suisse Didier Cuche et le Canadien Manuel Osborne-Paradis.

Ambrosi Hoffmann se classe deuxième des Suisses avec la 12e place et Didier Défago a terminé 17e.

Bode Miller est un briseur de rêve. Comme en 2007, l'Américain a privé Didier Cuche d'une victoire en descente à Wengen. Pour que la similitude soit parfaite entre les deux éditions, Miller a devancé le Neuchâtelois avec le même écart (0''65) et largué tous les autres coureurs à plus d'une seconde.

Dans un décor de carte postale et devant 21'500 spectateurs, Miller a dit qu'il avait trouvé le Lauberhorn 2008 «extrêmement fun». Pour Cuche aussi, même battu: «Le plaisir prend le dessus sur la déception», a-t-il lancé.

«Les conditions étaient parfaites et j'ai pu attaquer dans tous les secteurs, a ajouté Miller. J'ai commis des petites erreurs, mais au niveau de l'agressivité j'étais parfait. Je suis fier de moi», a poursuivi celui qui est désormais le skieur américain le plus titré de l'histoire avec 27 victoires (ex aequo avec Phil
Mahre).

Parti deux dossards après Miller, Cuche a raconté qu'il avait entendu que son rival avait réussi un temps canon. «Je me suis dit qu'il avait refait le coup de l'année dernière. Cela m'a donné une motivation supplémentaire. J'ai poussé la machine pour essayer d'aller le chercher», a expliqué Cuche.

Les autres Suisses sont aussi loin. Ambrosi Hoffmann a terminé 12e et Didier Défago a fini 17e.

Les Suisses en rouge

Pour la troisième fois sur le podium en descente cet hiver (sur cinq courses), Cuche a pris le dossard rouge de leader du classement de la discipline. Les écarts sont toutefois très serrés, Miller talonnant le Neuchâtelois d'un point et Michael Walchhofer (4e à Wengen) suivant à quatre unités.

«Cela tient à un fil. L'important, ce n'est pas de l'avoir maintenant mais après les finales», a relativisé Cuche.

Même si la saison est effectivement encore longue, la Suisse peut s'enorgueillir de détenir quatre dossards rouges. Didier Cuche mène la course vers le cristal en descente et en super-G, Daniel Albrecht en fait de même en géant et super-combiné. Il ne manque donc que celui de slalom, en possession de Jean-Baptiste Grange.

Doublé de Grange

Le Français avait repris son bien samedi lors du slalom, en signant sa deuxième victoire d'affilée à Wengen après le super-combiné de vendredi.

Avec Grange, Miller est le grand bonhomme de l'étape bernoise. En engrangeant 205 points ces trois jours, l'Américain a fondu sur Benjamin Raich (4e en super-combiné, out en slalom) au classement général de la Coupe du monde.

Le lauréat de l'édition 2004/2005 n' accuse plus que 89 points de retard sur l'Autrichien. Cuche (3e à 85) et Albrecht (4e à 124) sont également toujours dans le coup.

swissinfo et les agences

Classement

1. Bode Miller (Etats-Unis), 2'30''40
2. Didier Cuche (Suisse), à 0''65
3. Manuel Osborne-Paradis (Canada) à 1''33
4. Michael Walchhofer (Autriche), à 1''37
5. Andreas Buder (Autriche), à 1''76.

Les autres Suisses: Ambrosi Hoffmann 12e, Didier Défago 17e et Daniel Albrecht 27e.

Fin de l'infobox

La classique

Avec la Streif de Kitzbühel, la descente du Lauberhorn est «la» classique du cirque blanc, comme Wimbledon en tennis, Monte Carlo en F1 ou Paris-Roubaix en cyclisme.

Grâce aux retransmissions télévisées, cette course est aussi le moteur du tourisme international de l'Oberland bernois.

En 2007, le Lauberhorn a été suivi par plus d'un million de téléspectateurs en Suisse. Son taux d'audience de 80% en a fait l'événement sportif le plus regardé de l'année.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×