Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bonne entente dans «Sibémol» entre contes et musique

Giovanna Marini (détail de la pochette de l’album Cantate Cantata).

L'artiste italienne Giovanna Marini reprend à Genève son spectacle à succès, présenté en 1999 au Théâtre de Vidy-Lausanne.

S'il est une musique chez Giovanna Marini, c'est celle des mots qui s'obstinent à chanter. Et s'il est une histoire chez l'Italienne, c'est celle des notes qui s'amusent à prendre forme humaine.

Prenez «Sibémol»; elle en fait le personnage-titre de son spectacle présenté à Vidy-Lausanne en 1999 et repris à partir de mardi soir au Théâtre Saint-Gervais, à Genève. Mais il n'y a pas que le si bémol qui devient, sous la houlette de Giovanna Marini, un individu («C'est un vieux monsieur, dit-elle, élégant et doublement narcissique»).

Forts de leur diversité, les sons qu'elle tire de sa guitare et de sa gorge composent des fables. En échappée ou en peloton, ils font galoper sur leur rythme l'imagination du spectateur et offrent une toile de fond au théâtre chanté de Giovanna Marini.

Chez elle, il y a un terrain d'entente entre musique et conte. Contes populaires, chants pastoraux ou lyriques, ce qu'imagine l'«aède» italienne s'inspire de la tradition orale. Comme dans «Sibémol» cette histoire qui raconte comment «en l'an 1786, Jésus-Christ, désespéré par les frasques de l'homme, décide de détruire le monde».

Chanteuse, conteuse, compositrice, Giovanna Marini n'est pas seule sur scène. A Genève, elle est accompagnée, comme d'habitude, de trois artistes qui depuis plusieurs années composent son célèbre quatuor: Patrizia Bovi, Patrizia Nasini et Francesca Breschi.

Après «Sibémol», on retrouvera ce quatuor, dès le 12 juin, au Théâtre Kleber-Méleau, à Lausanne, où Giovanna Marini donnera son nouveau spectacle «La Cantate du siècle court».

Ghania Adamo

«Sibémol». Genève, Théâtre Saint-Gervais, du 15 au 19 mai. Tel: 022/ 908 20 20

×