Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bonne journée pour les Suisses à Roland Garros

Martina Hingis et Roger Federer brillent à Roland Garros.

(Keystone)

Cette journée de dimanche a été très favorable aux Suisses engagés dans les Internationaux de France. Tant Roger Federer que Martina Hingis sont venus à bout de leur adversaire sur la terre battue de Roland Garros.

Même si elle est encore bien loin de toucher au sublime, Martina Hingis poursuit sa route à Paris. La no 1 mondiale s'est qualifiée pour les quarts de finale des Internationaux de France en battant pour la quinzième fois en... quinze rencontres la Française Sandrine Testud (no 17).

Victorieuse 6-1 2-6 6-2, elle affrontera mardi l'Italienne Francesca Schiavone (WTA 51), une adversaire qu'elle n'a encore jamais rencontrée. Roger Federer, pour sa part, n'est resté que 3 minutes et 6 secondes sur le court pour conclure victorieusement sa rencontre du troisième tour contre l'Espagnol David Sanchez (ATP 89).

Mené 15-40 dans ce fameux neuvième jeu du quatrième set qui avait été interrompu la veille en raison de la pluie, Roger Federer a aligné quatre points de rang pour assurer, pour la deuxième année consécutive, sa qualification pour les huitièmes de finale des Internationaux de France.

Il sera opposé lundi à l'Australien Wayne Arthurs (ATP 59) qu'il avait battu en quatre sets l'an dernier au premier tour de ce même tournoi. «L'an dernier, j'estimais que jouer Arthurs au premier tour de Roland-Garros était un bon tirage.

Le retrouver douze mois plus tard en huitième de finale ne me dérange pas!» Face au gaucher australien, qui est le dernier serveur-volleyeur encore en lice dans le tournoi, Roger Federer devra s'attacher à soigner ses retours. S'il trouve très vite ses marques à la relance, il ne devrait rencontrer aucun problème pour confirmer sa victoire de l'an 2000.

Le Bâlois évolue, en effet, dans un tout autre registre que l'an dernier. La manière avec laquelle il s'est imposé devant Sanchez fut probante. Dans le vent et avec des balles devenues très lourdes, il a pratiqué un excellent tennis. Une accession en quart de finale, où l'attendrait le vainqueur de la rencontre entre l'Espagnol Alex Corretja (no 13) et le Français Fabrice Santoro (ATP 43), ne doit en aucun cas représenter une finalité pour le no 1 suisse.

Si Roger Federer espère jouer un premier quart à Paris, Martina Hingis disputera déjà son cinquième mardi. Malgré deux alertes, un premier set qu'elle a gagné d'extrême justesse samedi contre l'Australienne Rachel McQuillan (WTA 66) et le deuxième perdu dimanche contre Testud, Martina Hingis ne fut pas réellement en danger. «Je n'ai jamais eu peur de perdre ce match contre Testud», lâchait Martina.

Mais la no 1 mondiale est parfaitement consciente qu'elle devra élever considérablement le niveau de son jeu en deuxième semaine, si elle entend s'opposer à une Jennifer Capriati en demi-finale. «Si je joue comme dans le deuxième set contre Testud, je n'ai aucune chance», reconnaît-elle.

swissinfo avec les agences


Liens

×