Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bourse suisse: le SMI en forte hausse malgré un passage à vide

La Bourse suisse a terminé en hausse soutenue, malgré un coup de mou dans l'après-midi (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini nettement dans le vert mercredi, le Swiss Market Index (SMI) clôturant en hausse de 1,67%. La chute des indices, juste après l'annonce de l'inflation aux Etats-Unis en janvier et qui a fait plonger le SMI jusque dans le rouge, n'aura pas duré.

L'indice des valeurs vedettes s'est rapidement remis et il a même terminé bien au-dessus de ses niveaux d'avant ces données, frôlant même la barre des 8900 points. En Suisse, Credit Suisse et Clariant ont retenu l'attention après la publication de leurs résultats.

A New York, Wall Street, qui avait cédé du terrain en début de séance après les chiffres sur l'inflation en janvier aux Etats-Unis, se reprenait aussi et était repassé au vert.

Le rapport sur les prix à la consommation en janvier était très attendu et il a finalement "mordu" le marché mercredi matin, a observé Patrick O'Hare de Briefing. Ce rapport "pourrait intensifier la crainte des marchés sur le fait que la pression sur les prix a bel et bien commencé et devrait accélérer", a noté Karl Haeling de LBBW.

L'inflation a atteint 0,5% sur un mois en janvier aux Etats-Unis, contre 0,4% attendu. C'est sa plus forte hausse depuis septembre. Sur un an, la hausse est de 2,1% comme en décembre et un peu en dessus de la cible de 2% visée par la Réserve fédérale (Fed). Avant la publication, des experts avaient estimé qu'un taux élevé pourrait pousser la Fed à resserrer plus rapidement les rênes de sa politique monétaire.

Par ailleurs, à la surprise des analystes, les ventes au détail ont reculé de 0,3% en janvier contre une hausse de 0,2% attendue.

Le PIB de la zone euro a progressé de 2,5% en 2017, niveau le plus élevé depuis dix ans, a confirmé Eurostat. La croissance s'est établie à 0,6% au 4e trimestre. La production industrielle a continué sa progression en décembre, enregistrant une hausse de 0,4% comparé à novembre. Les analystes tablaient sur une hausse de 0,2%.

En Allemagne, l'inflation a été confirmée à 1,6% en janvier. Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,6% au 4e trimestre. En Italie, le PIB a progressé de 1,4% en 2017, meilleur résultat depuis sept ans. Au Portugal, il a augmenté de 2,4% au 4e trimestre et de 2,7% sur l'ensemble de l'année 2017.

Clariant seul perdant du jour

Le SMI a fini en hausse de 1,67% à 8899,10 points, avec un plus haut à 8901,12 et un plus bas à 8748,36. Le SLI a gagné 1,57% à 1457,19 points et le SPI 1,55% à 10'247,01 points. Sur les trente valeurs vedettes, seule Clariant a fini dans le rouge.

Seul perdant du jour, Clariant a publié des résultats annuels pourtant supérieurs aux attentes du marché. Dans la foulée, le groupe de Muttenz va proposer un relèvement de la rémunération des actionnaires et confirme ses objectifs à moyen terme.

Le podium se compose de Credit Suisse (+3,8%), Lonza (+3,6%) et Aryzta (+3,3%). Le géant bancaire a fortement amélioré sa performance en 2017, sans toutefois sortir de la zone déficitaire. La dépréciation de 2,3 milliards de francs liée à la réforme fiscale américaine a plombé le quatrième trimestre et sapé les bonnes performances des trois premiers partiels de l'année.

Les autres bancaires UBS et Julius Baer ont gagné respectivement 1,4% et 1,5%.

Au niveau des poids lourds, Roche (+2,1%) a obtenu auprès de l'Agence sanitaire américaine (FDA) un statut d'examen prioritaire pour le Rituxan (rituximab) dans l'indication contre le pemphigus vulgaire. Novartis (+1,6%) et Nestlé (+1,5%) ont suivi à quelques encablures. Le géant veveysan publiera ses résultats jeudi.

Kudelski dans le dur

Sur le marché élargi, Kudelski (-9,4%) a vu sa rentabilité fortement reculer l'année dernière, en raison notamment de la réorientation des activités vers la cybersécurité et les mauvaises performances dans les activités traditionnelles d'accès TV. Vu la faiblesse des résultats, la société a raboté son dividende. La Banque cantonale de Zurich a réduit sa recommandation à "sous-pondérer" de "pondérer", déçue par la performance opérationnelle.

La banque Valiant (+2,6%) a annoncé un bénéfice net annuel en hausse et un relèvement du dividende. Son directeur général endossera le rôle de président du conseil d'administration en 2020, après la démission du tenant du titre.

Temenos (+0,3%) a gagné un peu de terrain au lendemain de ses chiffres du 4e trimestre. Le développeur de logiciels bancaires a enregistré en 2017 des résultats en nette hausse, tirés par toutes les régions. Pour l'année en cours, le groupe genevois anticipe également une progression notable de ses résultats. Dans la foulée, plusieurs analystes ont relevé l'objectif de cours, avec un spectre de recommandations allant de "sell" à "buy".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.