Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ca roule pour les Romands

Deux TGV assurent chaque jour la liaison entre Genève et Marseille ainsi qu’entre Genève et Montpellier.

(Keystone)

Dès dimanche, le nouveau TGV Paris-Méditerranée met Genève à trois heures trente de Marseille et de Montpellier. Une aubaine pour les Romands qui profitent, en plus, de l'introduction des nouveaux horaires des CFF.

«C'est une mini révolution», explique Mario Werren, responsable pour la Suisse romande du trafic grandes lignes aux CFF. Grâce à une amélioration sensible de la ligne TGV Paris - Marseille, les Suisses et les Romands, en particulier, gagneront beaucoup de temps.

Et d'ajouter: «désormais, deux TGV assurent chaque jour la liaison entre Genève et Marseille ainsi qu'entre Genève et Montpellier. En plus des dix liaisons classiques qui sont offertes, avec changement à Lyon».

«Les Romands vont facilement à Paris en TGV, constate Mario Werren. Mais 90% d'entre eux empruntent généralement la route pour gagner le sud de la France.

«Grâce à une offre plus attractive, nous espérons augmenter de 10 à 20% le nombre de passagers à destination du sud de la France».

Cela dit, la création d'une ligne à grande vitesse entre Genève et Lyon n'est pas pour demain. Le rail ne représente donc pas une véritable menace pour la route. Pas plus que pour le trafic aérien.

«Malgré le TGV, Nice reste à 6 heures 30 de Genève, explique Jean-Claude Donzel, porte-parole de Swissair. Alors qu'il faut à peine une cinquantaine de minutes pour gagner la Côte d'Azur en avion».

Pour Swissair, la menace ne vient donc pas du rail. Mais d'EasyJet qui propose des vols vers Nice à des prix cassés.

Nouveauté également en Suisse avec l'introduction des nouveaux horaires des CFF qui profiteront, cette fois, surtout aux Romands

Pour preuve, des trains sont prévus toutes les trente minutes entre Genève et Berne. De même que sur la ligne du Simplon. De plus, les fameux trains à deux étages, tant attendus, font leur apparition sur la ligne St Gall-Genève, via Lausanne.

Jean-Louis Thomas


Liens

×