Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Canal + veut se désengager de Servette

Bien qu'il ait remporté la dernière Coupe de Suisse, le FC Servette a bien des soucis.

(Keystone Archive)

A une semaine de la reprise du championnat, des nuages toujours plus sombres planent au-dessus du FC Servette. Et pour cause, son propriétaire Canal + - qui dirige également le Paris St-Germain - veut retirer une bonne partie de ses billes du club des Charmilles.

Tout est parti cette semaine de la possibilité offerte au Paris St-Germain de participer à la Coupe Intertoto, avec à la clef un éventuel billet pour la Coupe UEFA. Un sésame auquel le PSG devrait renoncer du fait de la présence dans cette même compétition de Servette. Le règlement de l'UEFA est en effet très clair: pour respecter l'intégrité des matches, plusieurs clubs se trouvant sous contrôle commun ne peuvent en aucun cas participer à la même Coupe d'Europe.

Actionnaire majoritaire du PSG et de Servette (à 95% !), Canal + veut remédier à ce problème. «Je le dis depuis plus d'un an déjà, Canal + ne peut pas être majoritaire au Servette, estime son président Christian Hervé. La possibilité de voir le PSG se qualifier pour la Coupe UEFA nous oblige à gérer cela dans les deux mois qui viennent.» En clair, la chaîne cryptée à la politique ambiguë aux Charmilles veut, officiellement, devenir minoritaire.

«Nous sommes en contact avec des partenaires, précise Christian Hervé. C'est pour cela que Canal + a dernièrement pris 95% du capital. Pour absorber les pertes et assainir le bilan.» Rien de neuf à cela, si ce n'est un flou ambiant sur les réelles intentions de Canal + qui souhaite parallèlement rester présent à Genève dans la perspective du nouveau stade de la Praille, dont l'inauguration est prévue en mars 2003.

Reste que depuis de nombreux mois, Canal + se refuse à délier sa bourse pour Servette. Malgré les dividendes du transfert du Bulgare Martin Petrov en Bundesliga (5 millions de francs). En dépit des départs de Yoann Lachor (Lens), Lionel Pizzinat (Bari) et la grave blessure de Stefan Wolf, aucun renfort n'a été engagé pour la nouvelle saison, malgré la perspective de la Coupe UEFA. Pire, les deux internationaux Johann Lonfat (en contacts avancés avec Sochaux) et Sébastien Fournier (insatisfait des propositions de renouvellement de contrat) pourraient eux aussi quitter Genève.

« Nous nous interrogeons sur les véritables intentions de Canal + à l'égard de l'équipe», n'hésite pas à lancer Johann Lonfat. Quant à l'entraîneur Lucien Favre, toujours plus inquiet, il se demande encore sur quels joueurs il pourra bien compter. La marmite servettienne est en pleine ébullition.

Jonathan Hirsch


Liens

×