Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Cap sur l'Euro 2004 pour les équipes de Suisse

La "Nati" se retrouvera aux prises avec la France de Zidane en juin prochain au Portugal.

(swissinfo.ch)

La campagne 2002-2004 est à marquer d’une pierre blanche pour nos deux équipes nationales de football.

L’été prochain, les joueurs de la première ainsi que ceux de la sélection des moins de 21 ans prendront part aux championnats d’Europe des Nations. Un exploit unique.

Dimanche 13 juin 2004, Stade Dr Magalhães Pessoa de Leiria, Portugal. Ce jour-là, l’équipe de Suisse de football renouera avec la phase finale d’une compétition majeure. Huit ans après le championnat d’Europe des Nations en Angleterre.

Entre temps, les Helvètes ont en effet mené trois campagnes infructueuses (pour le Mondial 1998 en France, l’Euro 2000 en Belgique et aux Pays-Bas, et le Mondial 2002 au Japon et en Corée du Sud).

Kuhn sur les traces de Hodgson

Cette qualification pour l’Eurofoot, la seconde de son histoire, la Suisse l’a décrochée avec panache. Dans un groupe composé de la Russie, l’Eire, l’Albanie et la Géorgie, elle n’avait pas les faveurs de la cote. Mais a néanmoins terminé son pensum à la première place.

A la base de cette réussite se dresse un homme, Jakob «Köbi» Kuhn, l’entraîneur national. Sous sa houlette, le football helvétique a retrouvé des couleurs. Les mêmes qui avaient permis à la Nati de Roy Hodgson de briller au milieu des années nonante.

Le Zurichois (60 ans), parfois décrié par les médias et certains joueurs (épisode Chapuisat et Henchoz en 2001), a bâti une équipe performante avec des moyens qui sont modestes à l’échelle du continent. Un peu comme le FC Bâle en Ligue des champions (c.f. encadré).

Mais surtout, le stratège de la sélection nationale a transcendé certaines de ses ouailles plongées dans le doute. A l’instar d’Alexander Frei insatiable sous le maillot à croix blanche (cinq buts en huit matches), pourtant souvent condamné au banc avec son club de Rennes en Ligue 1 française.

La Suisse face à Beckham et Zidane

L’été prochain, sur sol lusitanien, l’équipe de Suisse sera à nouveau le petit Poucet de son groupe.

Au programme: la Croatie, l’Angleterre et le tenant du titre, la France. L’espoir? Terminer à une des deux premières places de la phase qualificative pour se hisser en quart de finale. Mais cela relève déjà de l’exploit.

La première rencontre, contre la formation des Balkans, sera, en cas de défaite, rédhibitoire. A ce jour, les deux pays ne se sont encore jamais rencontrés. Les paris sont ouverts. La Croatie d’aujourd’hui a quelque peu perdu de sa superbe depuis sa troisième place au Mondial 1998 en France.

En revanche, l’Angleterre de David Beckham et la France de Zinedine Zidane paraissent intouchables. Même si les Suisses ont contraint les Anglais au nul lors des deux derniers duels (en 1996 et 1998) et que le bilan contre les Tricolores est équilibré (deux victoires et deux défaites).

Après l’Euro au Portugal, une compétition à laquelle prendra également part l’arbitre suisse Urs Meier, sélectionné parmi les 12 meilleurs du continent, la Suisse s’attaquera dès septembre 2004 aux éliminatoires du Mondial 2006 qui se disputera en Allemagne.

La troupe de Köbi Kuhn – ce dernier a récemment prolongé son contrat jusqu’au 31 décembre 2005 – retrouvera sur son chemin la France, grandissime favorite, l’Eire, Israël, Chypre et les Iles Féroé. Et visera le second rang, synonyme de match de barrage.

Les Titans imitent les aînés



Mais l’an 2004 ne sera pas seulement celui de l’équipe A. Celle des M21 (moins de 21 ans) de l’entraîneur Bernard Challandes a aussi obtenu son billet pour la phase finale du championnat d'Europe qui aura, quant à lui, lieu du 27 mai au 8 juin en Allemagne.

Vainqueurs de leur poule qualificative devant la Russie, ceux que l’on appelle les Titans ont accompli l’impossible pari d’éliminer la République tchèque, championne d’Europe en 2002, en huitième de finale.

24 mois après avoir atteint les demi-finales de l’Euro disputé en Suisse, la bande à Bernard Challandes a donc à nouveau accroché le wagon du Top 8. Aux côtés de l’Allemagne, l'Italie, la Croatie, le Portugal, la Suède, la Serbie-Monténégro et la Biélorussie.

En Germanie, l’enjeu sera double pour les huit meilleures équipes d’Europe. Elles se battront pour le titre mais aussi pour un des trois tickets ouvrant les portes du tournoi des Jeux olympique 2004 à Athènes.

swissinfo, Raphael Donzel

Faits

Classement FIFA actuel de la Suisse: 44e
Participations à une Coupe du monde: 7 (1934, 1938, 1950, 1954, 1962, 1966, 1994)
Participations à une phase finale d’un Championnat d’Europe: 2 (1996 et 2004)
Euro 2004 M21 en Allemagne: du 27 mai au 8 juin
Euro 2004 au Portugal: du 12 juin au 4 juillet

Fin de l'infobox

En bref

- L’équipe de Suisse a bouclé les qualifications de l’Euro 2004 à la première place de son groupe, devant la Russie, l’Eire, l’Albanie et la Géorgie.

- Elle prendra part dès le 13 juin 2004 à la phase finale qui se disputera au Portugal, avec pour adversaires la France, l’Angleterre et la Croatie.

- Dès septembre, la sélection nationale repartira en campagne en prévision du Mondial 2006 qui aura lieu en Allemagne. Elle en découdra avec la France, l’Eire, Israël, Chypre et les Iles Féroé.

- L’équipe des M21 a aussi obtenu son ticket pour le tour final de l’Euro 2004. Elle a terminé au premier rang de son groupe (devant la Russie, l’Albanie, l’Eire et la Géorgie) avant de se défaire de la République tchèque en huitième de finale (victoire aux tirs au but).

- En Allemagne, elle se mesurera initialement à trois des sept équipes suivantes: Allemagne, Italie, Croatie, Portugal, Suède, Serbie-Monténégro et Biélorussie. Le tirage au sort sera effectué le 12 février 2004.

- Les trois premières équipes de l’Euro M21 seront qualifiées pour les Jeux olympiques d’Athènes.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×