Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Catastrophe Les restes du pont effondré à Gênes analysés en Suisse

Des parties du pont Morandi qui s'est effondré en août à Gênes, en Italie, sont arrivées à l'Empa, près de Zurich. Le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche va tenter de déterminer les causes de l'effondrement.

(1)

Trois experts, dont le professeur Bernhard Elesener, ont été chargés par la justice italienne d'examiner les débris du pont. Ils ont demandé à l'Empa d'effectuer des analyses, a indiqué mardi le laboratoire basé à Dübendorf. Plusieurs spécialistes vont maintenant examiner les parties du pont qui leur ont été confiées.

En raison de l'enquête en cours, l'Empa ne fournira aucune information sur cette analyse. Le laboratoire est tenu à une obligation de confidentialité. L'effondrement partiel du pont autoroutier Morandi le 14 août à Gênes a fait 43 morts.

Autres catastrophes analysées en Suisse

Ce n'est pas la première fois que l'Empa est appelé à collaborer dans le cadre d'une enquête sur des défauts dans des infrastructures. Cela avait déjà été le cas, par exemple, lorsque le toit de la piscine couverte d'Uster s'était effondré en 1985 ou lors de l'effondrement du toit de la salle de gymnastique de l'Ecole professionnelle de St-Gall en 2009.

swissinfo.ch avec la RTS/kr (Téléjournal du 7 novembre 2018)

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.