Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ces produits OGM autorisés en Suisse

En Suisse, trois sortes de maïs génétiquement modifiés et une sorte de soja sont autorisées.

S'y ajoutent deux vitamines B fabriquées par des bactéries issues du génie génétique.

Actuellement, certains produits peuvent être importés en Suisse et mis en circulation en tant que denrées alimentaires et aliments pour animaux.

Il s'agit du soja «Roundup Ready» et du maïs «Mon 810 Maisgard» de Monsanto, ainsi que des maïs «Bt 11» et «Bt 176 Maximizer» de Novartis.

Le soja a été modifié pour résister à un herbicide, le Roundup. Les trois variétés de maïs contiennent un gène qui les protège d'un ravageur, la pyrale du maïs.

ADN plus décelable

De nombreux produits contiennent également du soja entier (fèves ou germes) ou transformé (flocons ou farine).

Selon les procédés de transformation que subit l'aliment, il n'est parfois plus possible de déceler son ADN (huile de soja, lécithine), explique la CENH dans sa brochure «Le génie génétique dans l'alimentation».

Vitamine B

Sont également autorisées en Suisse la vitamine B2 de Roche et la B12 de Rhône-Poulenc Rorer en tant qu'additifs. Indispensables au corps humain, ces vitamines ne sont pas en elles-mêmes génétiquement modifiées, mais elles sont fabriquées à l'aide d'OGM.

La B2 alimentaire issue du génie génétique est ainsi plus pure que la vitamine traditionnelle de synthèse utilisée jusqu'ici. Quant à la B12, sa fabrication par des bactéries génétiquement modifiées permet d'augmenter le rendement de la production.

La CENH précise encore que l'autorisation de mise en circulation de ces produits en tant qu'aliments n'inclut pas la permission de les utiliser en tant que semences pour la culture.

swissinfo et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.