Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

CFF: Un court-circuit à l'origine du chaos

De très nombreuses personnes sont restées sur les quais en raison de la panne, comme ici à la gare de Zurich.

(Keystone)

Un court-circuit est à l’origine de la panne qui a paralysé les chemins de fer suisses mercredi. Cet incident a provoqué une réaction en chaîne.

Tout en présentant leurs explications, les Chemins de fer fédéraux (CFF) ont par ailleurs reconnu une faiblesse structurelle dans leur réseau électrique.

Un court-circuit s'est produit à 17.08 heures sur une ligne à haute tension du réseau d'alimentation des CFF entre Amsteg (Uri) et Rotkreuz (Zoug), ont expliqué les CFF lors d’une conférence de presse tenue jeudi matin à Berne.

Ce court-circuit a engendré un déséquilibre dans le réseau, avec une suralimentation au sud et une sous-alimentation en courant au nord. Le déséquilibre a conduit rapidement au déclenchement de plusieurs centrales électriques et provoqué une réaction en chaîne qui a finalement fait disjoncter le totalité du réseau.

Lors de leur présentation, les CFF ont également admis que le réseau électrique des chemins de fer souffrait d'une faiblesse structurelle, à savoir un maillage insuffisant et un nombre trop faible de points d'injection de courant. Près de 1500 trains ont été bloqués sur le réseau pendant près de quatre heures, laissant en plan près de 200'000 voyageurs.

Parmi eux, bien sûr, les voyageurs désireux de se rendre dans l’un des pays limitrophes de la Suisse.

Le transport par wagons réfrigérés a également été sérieusement perturbé, selon la société Intercontainer-Interfrigo SA (ICF), notamment en direction de l'Autriche mais également sur l'axe nord-sud.

A partir de 21 h 30, le courant a été progressivement rétabli. Cette panne à l'échelle de tout le pays est la plus grave qu'ait jamais connu les CFF.

Excuses et remerciements

Le directeur des CFF, Benedikt Weibel, s'est déclaré surpris par l'ampleur de la panne et il a présenté aux clients les excuses des CFF, tout comme ses remerciements aux employés et aux compagnies de bus qui ont pris le relais. Il a également remercié les voyageurs d'avoir fait preuve de patience.

Pas moins de sept trains ont été immobilisé dans des tunnels mais ils ont pu être tractés par des locomotives diesel après 1 h 30 d’attente au plus. Un certain nombre de compositions, notamment en Suisse centrale, ont été dépannées également par des diesels.

Le trafic des marchandises a également été paralysé et subi des retards très importants. La priorité a été accordée à CargoExpress qui a pu être acheminé pendant la nuit. La priorité a également été accordée aux camions en ferroutage. Aux premières heures de la matinée, une vingtaine de trains de transit attendaient un acheminement.

Jeudi matin, selon la direction, le trafic a été presque normal et très peu de trains ont été supprimés, notamment sur les grandes lignes. Les CFF attendent jeudi près de 1100 groupes avec un total de 17'000 élèves partant en course d'école.

La panne nationale survenue à une heure de pointe a touché en grande partie des pendulaires. Les CFF, selon la direction, ont engagé un maximum de personnel pour renseigner les voyageurs. Mercredi soir et jeudi matin, près de 1000 personnes ont été chargée d'informer la clientèle.

Durant la panne, les CFF ont d'ailleurs distribué près de 200'000 bons d'une valeur de 15 francs. Ils ont organisé par ailleurs près de 300 hébergements dans des hôtels et des transports par taxis vers les aéroports.

Des questions

La panne nationale préoccupe également les autorités de surveillance. L'Office fédéral des transports devrait en effet poser des questions aux CFF, a déclaré le porte-parole, Gregor Saladin.

Ce dernier a souligné que la Confédération verse chaque année près de 1,5 milliard de francs pour l'infrastructure des chemins de fer. Par conséquent, les autorités tiennent à un bon fonctionnement technique des CFF.

swissinfo et les agences

Faits

Les CFF transportent quotidiennement 700'000 passagers avec 9000 trains. On compte aussi chaque jour environ 2200 trains transportant 160'000 tonnes de marchandises.
En tenant compte des compagnies régionales et privées, qui n’ont été que partiellement frappées par la panne, le réseau ferré suisse représente 5100 kilomètres, l’un des plus denses du monde.
Les Suisses sont les plus grands consommateurs de train en Europe. Au niveau mondial, ils sont seulement dépassés par les Japonais.

Fin de l'infobox

En bref

- La panne des CFF n’a eu que de faibles répercussions sur d’autres services.

- La Poste a déclaré que seuls de légers retards de livraisons sont survenus dans certaines régions.

- Les grands distributeurs n’ont pas non plus trop souffert, car ils ont transféré un nombre relativement important de transports vers la route. Les wagons frigorifiques n’ont pas été touchés, car ils sont munis d’une alimentation électrique autonome.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.