Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

CFF Cargo se développe sur l'axe nord-sud

CFF Cargo veut devenir le transporteur de référence sur les trajets entre les ports de la Mer du Nord, Bâle et l'Italie.

(Keystone)

CFF Cargo va se développer sur l'axe de transit européen nord-sud, notamment pour le trafic en direction de l'Allemagne et des pays du Benelux. Le transporteur concentre son centre opérationnel à Bâle sans recourir à des licenciements.

L'entreprise veut devenir le transporteur de référence sur les trajets entre les ports de la Mer du Nord, Bâle et l'Italie, a déclaré mercredi Daniel Nordmann, nouveau directeur depuis mi-décembre, lors d'une présentation aux médias. L'entreprise veut suivre sa clientèle durant l'ensemble des transports. Elle affrétera ses propres trains du Nord jusqu'en Suisse.

Bâle devient une plaque tournante internationale pour le trafic marchandises. CFF Cargo établit son siège dans la ville rhénane. Quelque 350 fonctions dirigeantes actuellement à Berne, Zurich et Lucerne y seront transférées le 1er août.

Il n'y aura aucun licenciement, a assuré l'entreprise. Le transfert des collaborateurs concernés fera l'objet d'une procédure réglée par la convention collective de travail de CFF Cargo.

Concernant le trafic nord européen, les Chemins de Fer Fédéraux (CFF) ont signé il y a quelques semaines un contrat avec Häfen und Güterverkehr Köln AG, une des plus importantes entreprises de chemins de fer privées en Allemagne. Le contrat porte sur l'achat et la vente réciproques de prestations de service et de traction.

Le transporteur établi à Cologne dispose de quelques wagons et locomotives et exploite déjà un trafic de conteneurs à destination de Rotterdam, a précisé CFF Cargo. La collaboration avec l'entreprise filière des Deutsche Bahn, DB Cargo, sera également intensifiée.

Au sud, la filière des CFF se rapprochera davantage des Chemins de fer italiens. Dès juin 2001, elle s'occupera de la gestion opératoire des trains de marchandises jusqu'au terminal situé au nord de Milan, tandis que le transporteur italien prendra en charge le trafic de transit suisse via Chiasso.

Quant au trafic intérieur suisse, CFF Cargo a indiqué qu'il maintiendrait son réseau de desserte sur l'ensemble du territoire. Il continuera de réduire les coûts pour augmenter sa productivité, avec une qualité de prestation stable.

Les prestations logistiques sans relation directe avec le rail, comme les transports routiers ou l'entreposage, ne seront plus forcément fournies de manière interne. Les entrepôts des centres de service Cargo seront probablement externalisés, a ajouté l'entreprise.

swissinfo avec les agences


Liens

×