Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Chambre haute: la lutte pour les ballottages se précise

(Keystone)

Les électeurs de cinq cantons vont reprendre le chemin des urnes en novembre pour désigner leurs représentants au Conseil des Etats. Les noms des candidats sont connus, sauf à Zurich et au Tessin.

A Zurich, la socialiste Chantal Galladé affrontera seule le nationaliste de l'UDC Ueli Maurer, alors que la verte libérale Verena Diener doit encore décider si elle se présentera au 2e tour.

Les discussions ont donc échoué, le Parti socialiste (PS) zurichois et les Verts libéraux (GLP) n'ayant pas réussi à s'entendre pour faire ticket commun pour le 25 novembre.

La candidate des Verts libéraux Verena Diener réserve sa décision jusqu'en fin de semaine. Son parti estime pouvoir rassembler davantage de voix que les socialistes. Il compte en effet sur l'appui tant des Verts que du Parti radical-démocratique (PRD) en passant par celui du PS, des Evangéliques et du Parti démocrate-chrétien (PDC), indique le communiqué des Verts libéraux.

Le GLP se dit déçu de l'échec des pourparlers, dû selon lui à l'aveuglement du PS, «qui ne veut pas voir les faits» en face. «Si Verena Diener avait un si grand potentiel, elle l'aurait réalisé dimanche», a déclaré de son côté le président socialiste zurichois Martin Naef.

Vaud: ticket commun à gauche

Dans le canton de Vaud, la gauche réalise ce qu'elle n'a pas fait au premier tour: un ticket commun entre Géraldine Savary (PS) et Luc Recordon (Verts) pour affronter, le 11 novembre, le duo bourgeois Charles Favre (PRD) et Guy Parmelin (UDC).

Les partis du centre droit (PRD, UDC et PLS) ont en effet renouvelé leur confiance à ce duo. Il s'agira de glaner des voix supplémentaires pour les deux hommes qui ont déjà bénéficié dimanche d'un vote compact.

Dans le camp adverse, placer deux sénateurs du camp rose-vert à la Chambre des cantons serait une première historique dans un canton traditionnellement attaché à une représentation proportionnelle aux Etats.

Conseil des Etats

Le Conseil des Etats est la Chambre haute du Parlement fédéral suisse. Il assure la représentation des cantons au niveau du Parlement. Le ...

Trois candidats à Neuchâtel

A Neuchâtel, la droite a désigné un prétendant unique pour tenter d'en finir avec la double représentation socialiste du canton au Conseil des Etats. Didier Burkhalter sera seul à affronter les deux candidats du PS au 2e tour le 11 novembre.

Le conseiller national radical sera opposé aux deux sortants socialistes Gisèle Ory et Pierre Bonhôte. Dimanche, Gisèle Ory a terminé en tête du premier tour, qui a donné lieu à un ballotage général.

Elle a devancé de peu Didier Burkhalter, qui a assuré simultanément sa réélection au Conseil national. Pierre Bonhôte a fini troisième.

Elections tacites en Valais et à Lucerne

En Valais, l'indépendante Gerlinde Marlene Bass-Bärenfaller (1334 voix au premier tour) a tenté de se porter candidate. Mais après vérification, seules 43 signatures sur les 50 nécessaires ont été légalisées. Sa candidature n'a donc pas été validée.

Reste celle du candidat PDC René Imoberdorf, dont l'excellent score au premier tour a contraint tous les autres partis à jeter l'éponge.

Même scénario dans le canton de Lucerne, où les candidats de l'UDC et du PS ont renoncé à un 2e tour. La voie est donc libre pour une élection tacite du PDC Konrad Graber. Dimanche, la conseillère aux Etats sortante Helen Leumann-Würsch (PRD) avait elle été réélue au premier tour.

Election du Conseil des Etats

Election de la Chambre haute de l'Assemblée fédérale. Cette élection est soumise au droit cantonal, c'est pourquoi elle n'a pas lieu le même jour ...

Trio à St-Gall et incertitude au Tessin

A St-Gall, trois candidats sont en course pour un 2e tour. Tous sont issus des rangs bourgeois: Toni Brunner (UDC), Eugen David (PDC) et Erika Forster (PRD).

La socialiste Kathrin Hilber a jeté l'éponge. Son parti n'a pas appelé officiellement à voter pour un candidat, mais son objectif est que l'électorat choisisse le centre.

Au Tessin enfin, la réélection du sénateur radical Dick Marty semble assurée le 18 novembre. Mais le duel sera serré entre le PDC Filippo Lombardi et le socialiste Franco Cavalli, séparés par seulement 445 voix dimanche.

Tous trois seront présents au 2e tour. Filippo Lombardi pourrait compter sur les votes de l'UDC. Quant à Attilio Bignasca (Lega), il n'a pas encore annoncé s'il allait ou non maintenir sa candidature.

swissinfo et les agences

Faits

Durant la dernière législature, le Conseil des Etats était composé de 15 représentants PDC, 14 du PRD, 9 du PS et 8 de l'UDC.
Le PDC a conquis jusqu'ici 13 sièges, le PRD 9 le PS et l'UDC 7 chacune.
Avec le Genevois Robert Cramer, les Verts siègent pour la première fois à la Chambre des cantons.
Neuf des 46 sièges sont encore à attribuer lors d'un 2e tour.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×