Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Chef-d'oeuvre de Hodler bientôt en vente à Zurich

Ferdinand Hodler. Photographie de Fred Boissonas (1913).

(Keystone)

Un chef-d'oeuvre retrouvé de Ferdinand Hodler sera le point de mire d'une vente d'art suisse proposée par Sotheby's le 29 mai à Zurich. La toile, intitulée «Le Mönch» et datée de 1911, est estimée entre 1,2 et 1,6 million de francs.

Retrouvé dans une collection privée allemande, il y a sept ans, ce tableau était resté ignoré de la littérature dédiée à l'oeuvre de Hodler. On pensait jusque-là que le Bernois avait réalisé quatre variantes du Mönch lors de son séjour à Mürren, dans le canton de Berne, en 1911.

La toile représente la montagne saisie à l'aube, quand le paysage environnant baigne encore dans une ombre bleutée, mais le soleil sur le point de se lever en découpe la masse sur un ciel d'une blancheur éclatante.

Il est plutôt rare de découvrir des inédits de cette qualité, car l'oeuvre du peintre a été minutieusement cataloguée par Loosli (1921-1924) et Werner Müller (1941). Pour Jura Brüschweiler, actuel expert de Hodler, une oeuvre retrouvée est donc toujours une aubaine.

En ce qui concerne le «Mönch», l'historien de l'art avait été contacté en 1993 par un Allemand qui en avait hérité de son père banquier. Selon Jura Brüschweiler, celui-ci «avait dû l'acquérir du vivant de l'artiste (il est mort en 1918), lors de très importantes expositions de Hodler entre 1911 et 1912 dans plusieurs grandes villes d'Allemagne. C'est ce qui explique que ce tableau était inconnu de l'historiographie suisse».

On pourra donc découvrir le «Mönch» à Zurich, parmi trois dessins également mis à l'encan, ainsi que des travaux de Félix Vallotton, Augusto Giacometti, Cuno Amiet, Théophile Alexandre Steinlen et Arnold Böcklin.

Et les prix risquent de s'envoler. Ainsi, en mars 1998, déjà lors d'une vente de Sotheby's à Zurich, «Silvaplanersee» de Hodler, daté de 1907 et estimé entre 1,5 et 2 millions de francs, avait fini par atteindre la somme faramineuse de 4,2 millions de francs, à l'issue d'un coude à coude téléphonique serré. «Jamais un tableau d'un peintre suisse n'a atteint un tel prix», avait indiqué Sotheby's à l'époque. Cette année encore, un paysage du lac de Thoune avait atteint 1,5 million.

Ces prix sont-ils surfaits? Ce n'est pas l'avis de Jura Brüschweiler: «Hodler n'a que ce qu'il mérite: c'est un des grands peintres du tournant du siècle et, si l'on compare sa cote avec celle de certains de ses contemporains allemands ou autrichiens, il est évident qu'il n'a pas encore atteint les sommets qu'il mérite!» ...et n'oublions pas que le Mönch, est aussi surnommé l'une des «trois glorieuses» des Alpes bernoises.

Isabelle Eichenberger

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×