Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Christoph Blocher cédera la propriété d'EMS

Christoph Blocher pose dans son bureau d'EMS Chemie.

(Keystone)

Sous pression, le nouveau ministre UDC promet de régler la question de la propriété de son entreprise au plus tard d'ici le printemps 2004.

Elu mercredi, Christoph Blocher avait déjà transmis la direction de la société à sa fille jeudi dernier. Mais il reste actionnaire à 72%.

Dans une déclaration écrite envoyée à la télévision alémanique, Christoph Blocher a précisé qu'il allait céder la propriété du groupe aussi vite que possible, bien qu'il ne soit pas légalement obligé de le faire.

Comme cela dépend également de décisions prises par des tiers, l'application de cette mesure pourrait être reportée jusqu'au printemps prochain.

Sous pression

Le nouveau conseiller fédéral était sous pression depuis son élection. Elu en même temps que lui, Hans-Rudolf Merz a même déclaré au journal dominical SonntagsBlick qu'un conseiller fédéral ne devait pas être lié à une entreprise par un paquet d'actions significatif.

La classe politique n'a pas ménagé ses critiques ce week-end contre Christoph Blocher, non seulement parce qu'il tarde à se défaire de ses participations dans son entreprise, mais aussi parce qu'il cherche une solution optimale sur le plan fiscal.

Le tribun zurichois a promis de céder ses participations à ses enfants. Pour des raisons fiscales, il refuse de le faire par le biais d'une avance sur sa succession.

Plaidoyer pour les accords fiscaux

Dans un entretien publié dans la NZZ am Sonntag, Christoph Blocher propose de permettre aux cantons de conclure, dans un cadre légal, des accords fiscaux non seulement avec les étrangers, mais également avec les citoyens helvétiques.

En tout cas, ce serait mieux que de chasser les riches de la Suisse, a-t-il lancé.

swissinfo et les agences

En bref

- Christoph Blocher est entré en 1969 à EMS-Chemie (autrefois Emser Werke), au sein de la division juridique.

- Il a ensuite gravi tous les échelons de cette entreprise de composés chimiques, devenant directeur à 32 ans, en 1972, puis reprenant la majorité des actions en 1983, à l’âge de 43 ans.

- Il possède 72% du groupe, pesant plus de deux miliards de francs. Depuis 1983, il cumule la fonction de directeur général et de président du petit conseil d’administration (six personnes).

- Après son élection mercredi, Christoph Blocher a passé la main à sa fille Magdalena Martullo-Blocher qui reprendra la direction du groupe.

- Le conseil d’administration sera présidé par Dieter Klug, 66 ans.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.