CICR: vers la création d’un troisième emblème?

Le Mouvement international de la Croix-Rouge a accepté en comité restreint la création d’un nouvel emblème. Un diamant rouge est proposé pour être utilisé aux côtés de la croix et du croissant. Objectif: apaiser juifs et américains.

Ce contenu a été publié le 14 avril 2000 - 18:28

Le Mouvement international de la Croix-Rouge a accepté en comité restreint la création d’un nouvel emblème. Un diamant rouge est proposé pour être utilisé aux côtés de la croix et du croissant. Objectif: apaiser juifs et américains.

Contrairement à la croix chrétienne et au croissant musulman, ce 3ème emblème aura l’avantage d’être neutre sur les plans politique et religieux. Mieux: l’étoile de David pourra être insérée dans le diamant rouge.

C’est en effet bien là que réside le noeud du problème. Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge ne reconnaît actuellement pas l’emblème de la «Croix-Rouge» israélienne, à savoir l’étoile de David.

La société israélienne, qui s’appelle Magen David Adom (le bouclier de David rouge), n’a donc qu’un rôle d’observateur au sein du Mouvement, puisque son emblème n’est pas reconnu par les Conventions de Genève, base légale du Mouvement.

Or, pour Bernardine Healy, présidente de la Croix-Rouge américaine et membre du Parti républicain, cette situation n’est pas acceptable. La Croix-Rouge américaine a donc décidé de ne pas verser cette année sa contribution financière à la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge ainsi qu’au Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Le gouvernement américain a également laissé entendre que le Congrès pourrait l’obliger à couper les vivres au CICR si une solution n’était pas trouvée rapidement. Cela représente tout de même une contribution de 150 millions de francs par année.

Le projet de diamant rouge pourrait donc être un premier pas vers cette solution. Mais le chemin est encore long. Des consultations diplomatiques vont commencer pour organiser une double conférence internationale. En tant que dépositaire des Conventions de Genève, la Suisse doit convoquer une conférence des 188 Etats parties aux Conventions de Genève pour faire adopter un 3ème protocole additionnel.

A la suite de l’adoption de ce protocole sur le 3ème emblème, une conférence internationale du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge devra modifier les statuts du Mouvement. A ce moment là seulement, la Magen David Adom pourra être admise dans le Mouvement.

Mais pour les Américains, le temps presse. Vendredi, la Croix-Rouge américaine a donné au CICR jusqu’au 31 décembre pour faire approuver le projet par tous les gouvernements. Si tel n’était pas le cas, elle demanderait alors l’admission immédiate de la Magen David Adom.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article