Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Commerce de diamants: la Suisse proteste auprès de l'ONU

(Keystone)

La Suisse a protesté auprès de l'ONU au sujet du rapport sur le commerce de diamants, a confirmé, samedi, le Département fédéral des Affaires étrangères.

En effet, les mesures instaurées par la Suisse ne seraient pas suffisamment prises en compte. Selon une enquête de l'ONU, la Suisse est l'une des principales plaques tournantes du marché international des pierres précieuses. Cependant, le rapport onusien n'énumère pas certaines des mesures mises en place par la Confédération.

L'ambassadeur de la Suisse auprès des Nations Unies, Jenö Staehelin, a protesté, vendredi, auprès de l'ONU, selon le porte-parole du DFAE, Livio Zanolari. Dans une lettre, l'ambassadeur récapitule les moyens adoptés par la Suisse.

Ainsi, le diplomate souligne l'effort que Berne accorde à la lutte contre le trafic des pierres précieuses: Les ports francs de Genève et Zurich seront surveillés plus étroitement dès février. La Suisse entend désormais vérifier la quantité de diamants livrés dans ces zones et leur origine pour empêcher toute manipulation.

Le rapport de l'ONU publié la semaine dernière rappelle que des rebelles de pays africains en guerre tels l'Angola et la Sierra Leone financent leur combat grâce aux diamants.

La Suisse importe chaque année des diamants pour une valeur totale de deux à trois milliards de francs. Durant le premier semestre 2000, les statistiques du commerce extérieur parlent d'importations d'une valeur de 1,9 milliards de francs et de 907 millions d'exportation.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×