Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Compétitivité: la Suisse a le vent en poupe

La Suisse a gagné deux places par rapport au classement 2006.

(swiss-image)

La Suisse gagne deux rangs et arrive sixième du classement de la compétitivité mondiale, élaboré chaque année par l'Institute for Management Development (IMD) de Lausanne.

Cependant, tout ne va pas pour le mieux: la croissance économique en Suisse est toujours inférieure à la croissance moyenne enregistrée dans les autres pays pris en considération dans l'étude.

Après avoir occupé deux années durant la huitième place, la Suisse figure derrière les Etats-Unis – qui caracolent toujours en tête – Singapour, Hong Kong, le Luxembourg et le Danemark, selon l'édition 2007 du rapport de l'IMD dévoilé mercredi.

La Suisse s'affirme comme «une des nations les plus compétitives du monde», relève Stéphane Garelli, professeur à l'Université de Lausanne et directeur du Centre sur la compétitivité mondiale de l'IMD. Elle se distingue pour la balance des comptes courants (2e place). Elle occupe le 4e rang pour le taux d'emploi, le chômage, l'inflation et le flux d'investissements directs à l'étranger.

La Suisse fait aussi partie des pays qui ont le plus comblé leur retard ces dix dernières années par rapport aux Etats-Unis. Cette amélioration sur le long terme fait oublier la période de stagnation qu'elle a connue entre 1993 et 2003 et que le rapport qualifie de «décennie perdue».

Au total, 40 pays ont progressé ou ont maintenu leur compétitivité face au numéro un mondial. Sur les quinze qui régressent par rapport aux Etats-Unis figurent notamment la France, l'Italie et le Brésil.

Dimension internationale

La réussite helvétique est toujours en grande partie due à la dimension internationale de son économie. Non seulement les grandes entreprises mais aussi les PME tournées vers l'exportation affichent des performances remarquables.

Le rapport attribue ainsi à la Suisse la première place pour l'expérience internationale de ses entrepreneurs et la troisième pour la qualité des relations sociales et la motivation des employés.

La Suisse est aussi bien positionnée pour assurer sa prospérité à long terme. Elle affiche de brillants résultats en matière d'infrastructure, notamment dans le domaine de la recherche de base, où elle occupe une première place, dans la santé (2e), la qualité de vie (3e) ou l'éducation (7e). Ce qui en fait un pôle particulièrement attirant pour les talents étrangers (2e).

Croissance lente

Revers de la médaille: le reste du monde croît beaucoup plus vite que la Suisse. Avec 2,2%, selon l'IMD (mais 2,7% selon le Secrétariat d'Etat à l'économie), de hausse du produit intérieur brut en 2006, la Suisse perd encore une place par rapport au classement précédent pour occuper la 50e position en matière de dynamisme économique.

Reste que la barre est désormais très haute. La moyenne des croissances économiques se situe autour de 5%, soit plus du double de ce que fait la Suisse, relève l'IMD. Les économies émergentes – Chine, Inde, Russie et pays du Golfe – se sont en effet engagées dans une course frénétique pour combler leur retard avec les pays industrialisés.

Fortes de leurs surplus financiers, soit 2000 milliards de dollars (près de 2500 milliards de francs) en tout, ces économies vont croître rapidement, créer leurs propres entreprises et procéder à des acquisitions en Europe - en Suisse donc aussi - et aux Etats-Unis.

Pour maintenir sa position exceptionnelle, la Suisse devra donc plus que jamais affirmer sa capacité de changement, son innovation et son ouverture d'esprit. «Mais tout le monde sera-t-il d'accord en Suisse?», s'interroge en conclusion Stéphane Garelli.

swissinfo et les agences

En bref

L'Institute for Management Development (IMD) de Lausanne publie son classement sur la compétitivité mondiale depuis 1989.

Pour ce faire, il prend en compte quatre facteurs importants: les prestations économiques, l'efficacité du gouvernement, l'efficacité des entreprises et la qualité des infrastructures. Au total, 323 critères sont analysés.

Pour cette édition 2007, 55 pays ont été analysés.

Fin de l'infobox

Les dix pays les plus compétitifs

1) Etats-Unis (1er en 2006)
2) Singapour (3e)
3) Hong Kong (2)
4) Luxembourg (9)
5) Danemark (5)
6) Suisse (8)
7) Islande (4)
8) Pays-Bas (15)
9) Suède (14)
10) Canada (7)

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×