Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Consommation d'énergie record

La hausse de la demande d'électricité contribue largement à l'augmentation globale.

(Keystone Archive)

En 2004, la Suisse a consommé davantage d’énergie que jamais. La hausse par rapport à 2003 est de 0,5%, due avant tout à l’augmentation de la population.

Selon l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) la progression a malgré tout été freinée par la hausse des coûts de l'énergie, les températures clémentes et le recul des ventes de carburant d'aviation.

Au final, en 2004, la Suisse a consommé 877’290 térajoules d’énergie, contre 873’060 en 2003. Si l’on atteint ici un nouveau record, la progression par rapport à l’année précédente n’est que de 0,5%, alors qu’elle avait été de 2,3% entre 2002 et 2003.

Le gaz naturel (consommation en hausse de 3,3%) et l'électricité (+1,9%) sont les deux agents énergétiques qui pèsent le plus fortement dans la balance. D'autres sources d'énergie enregistrent également une progression: chaleur à distance (+3,6%), bois de chauffage (+1,4%), énergies renouvelables (+3,9%) et huiles lourdes (+1,9%).

Recul des carburants


En revanche, la consommation de charbon diminue nettement, de 4,6%. On observe aussi un mouvement à la baisse pour les déchets industriels (-0,1%) et les huiles de chauffage (-1,8%). Cette catégorie, qui affiche une part de 24,3% dans la consommation finale, reste cependant la principale source d'énergie utilisée en Suisse.

Le marché des carburants quant à lui est en recul global de 0,5%, surtout en raison de la chute des ventes de carburant d'aviation (-5,6%) et d'essence (-1,8%). A l'inverse, les ventes de diesel sont en nette hausse, de 7,4%.

De plus en plus de voitures diesel


Globalement, les ventes totales de carburant automobile continuent donc à progresser, comme en 2003, après avoir fléchi en 2001 et 2002. Cette évolution est à mettre sur le compte du nombre croissant de voitures de tourisme équipées d'un moteur diesel (25,9% des nouvelles homologations en 2004) et l'augmentation générale du nombre de véhicules à moteur (+1,7%).

L’OFEN note également que les mesures en faveur de l'utilisation rationnelle de l'énergie, comme le programme SuisseEnergie, ont permis de réaliser des économies appréciables en limitant les effets des facteurs de croissance.

Mais malgré cela, elles ne sont pas à même de renverser la tendance à la hausse de la consommation, conclut l'Office fédéral.

swissinfo et les agences

Faits

La hausse de la consommation d’énergie est due avant tout au gaz naturel et à l’électricité.
La plus forte progression est enregistrée dans le domaine des énergies renouvelables.
Globalement, la consommation de carburant est en baisse, mais surtout à cause des avions et, dans une moindre mesure, des voitures à essence. Le diesel par contre, est en forte croissance.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.