Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Consommation record d'électricité

Les centrales nucléaires, comme Leibstadt, en Argovie, ont tourné à plein régime en 2006.

(Keystone)

Jamais autant d'électricité n'aura été consommée en Suisse qu'en 2006. La production a aussi atteint des sommets historiques, surtout celle des centrales nucléaires.

L'augmentation de la consommation de 0,8% par rapport à 2005 est imputable à la bonne conjoncture et à l'augmentation de la population.

Alors que la menace d'une pénurie de courant à l'horizon 2015-2020 occupe la classe politique, les Suisses sont toujours plus gourmands en électricité. On en était encore à 57,3 milliards de kilowattheures (kWh) consommés en 2005, ce qui correspondait à une croissance de 2,1%.

La forte consommation d'électricité en 2006 (à 57,8 milliards de kWh) est notamment due à l'augmentation du produit intérieur brut de 2,7% et à la croissance démographique, la population s'étant accrue d'environ 56'000 personnes (+ 0,7%).

Par ailleurs, les mois d'hiver de janvier et de mars 2006, qui ont été plus frais, ont compensé les mois d'octobre à décembre, qui ont été nettement plus chauds, a indiqué vendredi l'Office fédéral de l'énergie (OFEN).

Pendant ces trois derniers mois, qui ont bénéficié de températures clémentes, la consommation finale a été inférieure de 2,1% par rapport à la même période de l'année précédente. Mais elle a progressé de 0,5 à 3,8% durant les autres trimestres.

Centrales à plein régime

Les centrales suisses ont tourné à plein régime. Elles ont produit 62,1 milliards de kWh dans l'ensemble, soit 7,3% de plus qu'en 2005. Au premier trimestre, la production nationale était inférieure de 8,9% à celle de l'année précédente, avant d'augmenter progressivement de 7,6 à 16,6%.

La palme revient aux centrales nucléaires, qui ont vu leur production bondir de 19,2%, passant à une nouvelle valeur record de 26,2 milliards de kWh (2005: 22 milliards de kWh). La disponibilité des cinq centrales atomiques helvétiques a aussi augmenté pour s'établir à 93,4%, contre 78,3% un an plus tôt.

Globalement, les centrales nucléaires ont contribué à la production de courant à hauteur de 42,2%. Les centrales hydroélectriques arrivent toutefois toujours en tête (52,4%), en dépit d'une baisse de leur production de 0,6% au total. L'apport des centrales thermiques conventionnelles et des autres installations reste modeste (5,4%).

Excédent d'importations

En 2006, la production nationale a excédé les besoins du pays pendant six mois. Néanmoins, l'année s'est soldée - pour la 2e fois - par un excédent des importations d'électricité de 2,7 milliards de kWh (6,4 milliards en 2005).

Celles-ci ont notamment clairement augmenté durant le premier trimestre en raison de la nette hausse de la consommation finale et du recul de la production des barrages.

En revanche, la hausse de la production nationale a de nouveau conduit à un excédent des exportations en été, contrairement à 2005. Au final, la Suisse a importé l'an dernier 48,8 milliards de kWh et en a exporté 46,1 milliards.

swissinfo et les agences

Faits

Consommation d'électricité: 57,3 milliards de kWh (+0,8% qu'en 2005).
Production: 62,1 milliards de kWh (+7,3%).
Production des centrales nucléaires: 26,2 milliards de kWh. (+19,2%), soit 42,2% de la production totale.
Part de l'énergie hydraulique: 52,4%.

Fin de l'infobox

Politique énergétique

En février, le gouvernement suisse a présenté une nouvelle politique énergétique.

Celle-ci repose sur 4 piliers: meilleure efficience énergétique, promotion des énergies renouvelables, construction de nouvelles grandes centrales électriques et collaboration internationale accrue.

Le Conseil fédéral estime inévitable la construction d'une nouvelle centrale nucléaire. En attendant, il préconise la construction de nouvelles centrales à gaz, comme solution transitoire.

Fin de l'infobox

Pénurie énergétique

L'Office fédéral de l'énergie (OFEN) prévoit à moyen terme une pénurie énergétique si des mesures ne sont pas prises. Il prévoit une importante augmentation de la consommation pour les 30 prochaines années.

C'est surtout le courant électrique qui pourrait manquer vers 2020, car les premières centrales nucléaires suisses devront alors fermer, car trop vieilles, et les contrats passés avec les centrales françaises arriveront à échéance.

L'OFEN estime que la consommation d'énergie augmentera de 18 à 24% d'ici 2035.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×