Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Coupe de l'UEFA: Lausanne s'incline 4 à 3 à Nantes

Auteur du 2 à 2, Mazzoni (à droite) avait à coeur de prouver son talent aux dirigeants nantais.

(Keystone)

Après sa victoire face à l´Ajax, Lausanne était à nouveau proche de rééditer un exploit à Nantes, jeudi soir. Mais, malgré cette défaite rageante, concédée à cinq minutes de la fin du match, les Vaudois peuvent nourrir de réels espoirs de qualification.

Club formateur par excellence - des joueurs tels que les champions du monde Deschamps et Desailly ont été formés au centre mythique de la Jonelière - le FC Nantes Atlantique s'élevait donc, jeudi, sur la route du Lausanne Sports.

Articulé autour d'un meneur de jeu de génie, Carrière, actuel meilleur passeur du championnat français, le FC Nantes doit sa force à un jeu collectif, rapide et technique.

Pourtant, si le milieu de terrain et l'offensive des Canaris a permis aux hôtes d'acculer les Vaudois dans leurs derniers retranchements durant la grande majorité de la rencontre, la défense nantaise, dirigée par l'Argentin Fabbri, a montré des signes tangibles de fragilité.

Ces failles ont permis à Kuzba et Mazzoni de s'illustrer, eux qui ont su profiter à merveille des largesses nantaises pour inscrire la bagatelle de trois buts. A la 41ème minute de jeu, le Polonais répondait, sur penalty, au 1 à 0 nantais réussi en début de match par l'ancien buteur roumain de Xamax et Grasshopper, Moldovan.

Peu après la mi-temps, Mazzoni se rappelait aux bons souvenirs des dirigeants du club français qui ne lui avaient pas véritablement donné sa chance entre 1996 et 1998. L'Argentin reprenait victorieusement un centre d'Hellebuyk et marquait là un but à la saveur bien particulière.

Et lorsque Kuzba, encore lui, crucifiait le gardien Landreau pour la troisième fois, la stupeur gagnait le stade de la Beaujoire. Un nouvel exploit européen des Vaudois, chahutés en championnat, se profilait à l'horizon.

Malheureusement, ces derniers manquaient de fraîcheur pour gérer cet avantage inespéré. Une grossière erreur du gardien Rapo, par ailleurs excellent, qui sortait de manière inappropriée conduisait tout d'abord à un autogoal de Puce.

Et dans les dernières minutes de jeu, Nantes passait l'épaule grâce à une réussite de Gillet (85ème). Les trois buts inscrits par les joueurs du Lausanne Sports leur permettent d'espérer accéder aux huitièmes de finale. Ils laissent en tous les cas augurer d'un match retour palpitant, le 7 décembre à la Pontaise.

Mathias Froidevaux

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×